Di sak na pou di

Les victoires des élus UNEF en conseils

Témoignages.re / 19 juillet 2011

L’UNEF Réunion tient à démentir les propos, parus dans la presse de ce matin (NDLR - vendredi dernier), d’une association étudiante qui se réapproprie les victoires de l’UNEF au CNESER (Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche).
L’UNEF, l’Union nationale des Étudiants, premier syndicat étudiant sur l’île et première organisation de jeunesse en France, tient à alerter les étudiants et à préciser que les représentants et élus étudiants UNEF sont majoritaires au CNESER et que ce sont leurs nombreuses voix face aux autres élus étudiants qui ont permis d’obtenir ces victoires. Ces mêmes victoires, que se réapproprient d’autres associations étudiantes, s’inscrivent dans les revendications que l’Union nationale des Étudiants de France porte depuis des années au sein des Conseils pour obtenir des droits pour les étudiants et améliorer la condition de vie des étudiants au quotidien.
Après de nombreuses années de bataille, l’UNEF obtient aujourd’hui la compensation semestrielle et annuelle des notes, la suppression des notes éliminatoires, l’augmentation des volumes horaires et la garantie des rattrapages. Pour tous les étudiants. Nous avons également obtenu le rejet de l’augmentation du ticket resto U au CNOUS, dernière victoire en date pour les nombreux étudiants, dont nous sommes soucieux du pouvoir d’achat.
Le projet d’arrêté relatif à la Licence présenté par Laurent Wauquiez au CNESER, ce mardi 12 juillet 2011, offre des avancées encourageantes, mais l’UNEF tient à rappeler que même si le nouvel arrêté permet de faire avancer les éléments réglementaires en matière d’évaluation, il acte un statu quo qui n’est pas souhaitable en matière de lisibilité des formations. La faiblesse du cadre national des intitulés de formation est maintenue. L’UNEF regrette que cette situation perdure, elle est source de nombreuses contraintes pour les étudiants, notamment en matière de mobilité. Alors que l’amélioration de l’encadrement des étudiants fait partie des priorités du nouvel arrêté, le ministre de l’Enseignement supérieur n’envisage aucune création de postes supplémentaire d’enseignants et de personnels. L’UNEF demande qu’un plan de création de postes accompagne ce nouvel arrêté. C’est une condition sans laquelle le suivi individualisé, l’augmentation du nombre d’heures de cours ou l’amélioration de l’orientation resteront inopérants.
L’UNEF se battra dans chaque université pour garantir les acquis étudiants.

UNEF Réunion


Kanalreunion.com