Di sak na pou di

Lettre ouverte à celui… QUI EST
Car les Grands hommes n’écoutent plus.

Témoignages.re / 3 novembre 2011

Mon île,
Je voudrais te parler un peu.
Face à l’égarement ou l’insouciance des autorités
Qui ont été nommées pour des taches dépassant leur compétence
Et qui ne parlent que pour endormir ceux qui les ont élus.
Mon île,
Combien de voix ont crié du haut de tes falaises et qui sont restées sans réponse.
Mon île,
Combien d’appels au secours qui sont tournés en dérision par des gens venus d’ailleurs
Estimant tout savoir mieux que tes habitants locaux.
Mon île,
Combien d’efforts déployés par ces pompiers exténués travaillant sans relâche
Pour si peu de résultat devant des directives inappropriées.
Mon île,
Combien de temps encore seras-tu entre le marteau et l’enclume dans ce monde paradoxal :
Il y a ceux qui refusent et brûlent tout, et n’importe quoi, pourvu que ça chauffe.
Et ceux qui sont les premiers et peut être les seuls à déguster les petits fours après la décision de l’UNESCO pour te couvrir d’honneur, applaudissant et se frottant les mains pour cet événement.
Et maintenant sont les premiers à se laver les mains comme Ponce Pilate des qu’il faut prendre des décisions rapides et justes pour te protéger.
Mon île,
Pardonne-nous de te faire autant de mal par notre impuissance devant ce désastre qui te ronge.
Mon île,
Tu reçois sans cesse, des Cyclones, des Secousses et tremblements, des Vagues géantes, des pluies diluviennes, des sécheresses, et j’en passe… ton volcan nous effraie bien souvent, mais tu es toujours aussi belle qu’autrefois, tu tiens le choc contre tous ces obstacles.
Mon île,
La beauté de tes races qui t’habitent se mélangent et s’embellissent de génération en génération.
Mon île,
Tu as su préserver dans tes feuillages les spécimens rares, recherchés sur la terre entière.
L’humidité ambiante déborde de gouttelettes de pluie qui font briller tes orchidées et les yeux de tes enfants jusqu’aux larmes de joie et de respect.

Mon île,
Pardonne-moi si je te trouve ce défaut qui me laisse toujours perplexe,
La diversité des races qui se multiplient en ton sein laisse apparaître parfois quelques individus qui ne comprennent pas la richesse du moule avec lequel tout nous façonne, nous apportant une sensibilité hors norme baigné de tolérance et d’amour du
prochain, avec ce petit grain de naïveté qui fait notre charme à tous. C’est la valeur incontournable de notre RÉUNION.
Mon île,
Je voudrais te dire aussi
Pardonne-leur CAR ILS NE SAVENT PAS CE QU’ILS FONT.
Mon île,
Je voudrais dire que je t’aime et que j’ai confiance en toi, je sais que tu as toujours surmonté tes épreuves et que tu as en toi plus de forces que ces dirigeants qui ne sont que du vent devant toi.
Mon île,
Excuse à nous si la cendre l’a remplacé la pluie qui farine. Lé vrai qu’la rosée tombé, ça auré été mieu pou toué,
Mais n’a prie l’Bon Dieu pou k’li tomb si nout tète
Car y rest rienqu’ça meme pou sauve a nous.

Max Guichard

• J’ai demandé de l’aide à Israël ce jour pour des canadairs de secours, j’attends la réponse.


Kanalreunion.com