Di sak na pou di

Loi de santé : santé de qui ?

Témoignages.re / 4 novembre 2015

Il semble de plus en plus évident que cette loi s’inscrit dans le contexte plus vaste du traité de libre échange transatlantique (le TAFTA) qui constitue en fait une colonisation de l’Europe par les Etats-unis au profit EXCLUSIF des transnationales. Revenons à la santé, cette loi instaure l’obligation de souscrire a une « Mutuelle » pour tous les salariés.

Le mot « mutuelle » est un symbole censé susciter l’adhésion des citoyens (mutuelle=partage=solidarité) Rien n’est plus inexact : ces mutuelles-là ont depuis longtemps été remplacées par des sociétés financières capitalistiques n’ayant plus rien à voir avec cette dénomination : budgets publicitaires pharaoniques, structures des rémunérations dignes de sociétés du CAC40 et opacité totale de la gestion grâce à MST, digne héritière de Douste-Blazy ou Bachelot.

La mécanique est bien rodée : elle a été habillée pour ressembler à une idée de gôche :

1- organisation de l’insolvabilité de la sécurité sociale (le mythique « trou de la sécu ») qui représente environ 2 % de son budget annuel, c’est dire l’importance du fromage qui fait saliver tous les rats de ce pays et autres lieux. Il serait aisément comblé si l’état et les transnationales voulaient bien payer leur écot

2-mise au pain sec des soignants sous prétexte d’austérité (la dette)

3- « mutuelles » obligatoires

4- obligation de pratiquer le tiers-payant

5- décision par 3 députés un 15 aout de modifier le ratio de remboursement sécurité sociale - »mutuelles » de 70/30 a 60/40 puis 50 :50 ceci sur 2 a 3 années.

6- achat des médecins pour un pourboire (le ROSP) pour qu’ils offrent les données de leurs patients a l’Etat (par exemple a la Réunion par adhésion a OIIS) qui les offrira au secteur privé, qu’il le veuille ou non.
En quelques années organisation de l’irréversibilité puisque toutes les données seront détenues par des sociétés privées et stockées sur des serveurs de droit américain (extra-territorialité des lois Américaines : OIIS/plexus est piloté par cap geminisogeti présente sur 40 pays, dont les USA. Demandez à BNP / Société Générale, etc, ce que cela leur a coûté pour l’avoir « oublié »)

7- finalement les professionnels de la santé (pas seulement les médecins) se retrouveront des acteurs très périphériques d’un secteur entièrement exploité par des sociétés financières alliées à GAFA.(Google Apple Facebook et Consorts) On nous promet le meilleur des mondes avec un secteur de santé entièrement robotisé fondé sur le tout-génétique : relisez d’urgence Aldous Huxley et revoyez « bienvenue a Gattaca ». Ce projet signe la recomposition de l’échiquier politique : depuis l’opposition traditionnelle droite-gauche vers une opposition plus moderne : Atlantiste-Souverainiste ou ultracapitalisme anglo-saxon versus socialisme (rien a voir avec un parti qui par un accident de l’histoire porte encore ce nom) nous suggérons que le parti de M. Hollande et consorts soit rebaptisé Parti Atlantiste Les idiots utiles en restent à considérer le tiers payant généralisé comme une avancée, en ignorant tout de ce qui se trame dans l’arrière boutique…

« Quand le sage montre le ciel, l’imbécile regarde le doigt !« « patients, professionnels de santé, « avant d’adhérer à un réseau de soins ou d’être hospitalisé, demandez la garantie signée, que vos données de santé ne seront pas exploitées par OIIS (PLEXUS)


Kanalreunion.com