Di sak na pou di

Lourd le cartable, mais pas que lui !

Témoignages.re / 28 janvier 2013

Profiter du poids excessif des cartables pour attaquer les professeurs, voilà qui est original.

Le système des casiers individuels pourrait fonctionner, mais où les mettre ? Au collège, les élèves changent de salle plusieurs fois par jour, alors que faire ? Avec quel personnel pour la sécurité ? Les solutions simplistes sont souvent l’apanage des gens qui n’y connaissent rien.

Savez-vous combien les professeurs sont surpayés pour corriger les examens ? De 0,75 à 1,73 euro par copie, pour les épreuves jusqu’au Baccalauréat. Pour gagner le SMIC, le professeur doit corriger au moins six copies, de niveau Bac, à l’heure. Comme vous le voyez, il n’y aura pas beaucoup d’argent à gratter dans ce domaine. De plus, j’aimerais que Madame Christiane m’explique comment on peut corriger sérieusement des copies qui engagent l’avenir des élèves “pendant les cours”, en présence de 30 ou 35 élèves.

Quant à la fine allusion aux quatre mois de vacances, elle mérite une réponse. Si je prends le calendrier scolaire 2013, je trouve 16 semaines de congés.

Dans le privé, on trouve 5 semaines légales, plus 20 jours minimums de RTT, soit au moins 9 semaines en tout : avantage enseignant 7 semaines.

Mais voilà, en 1950, quand a été établie la grille des salaires de la fonction publique, le gouvernement de l’époque a dit aux enseignants : puisque vous avez 2 mois de vacances, on ne vous paiera que pour dix mois de travail. Voilà pourquoi, depuis 62 ans, les enseignants se paient eux-mêmes deux mois de vacances, par rapport aux autres fonctionnaires de catégorie équivalente. Ces deux mois correspondent à 8 semaines et demie ! Alors, qui est perdant ?

Et je vous fais grâce de toutes les entreprises privées ou publiques qui versent 13, voire 14 ou 15 mois de salaire (n’est-ce pas, les banques ?).

En guise de conclusion, je dirai à tous les envieux : venez rejoindre les enseignants si vous en avez le courage, vous découvrirez tout cela à l’usage.

René Richand


Kanalreunion.com