Di sak na pou di

« Madame… ou Monsieur ? Je ne sais pas excusez-moi ! »

Mgr Aubry lors du débat sur « le mariage pour tous » :

Alain Dreneau / 12 avril 2013

La scène se passe sur le plateau du débat télévisé de mercredi soir, sur Réunion Première. Le débat porte sur « le mariage pour tous ». Parmi les invités, des “pour” et des “contre”, et parmi les seconds, Mgr Aubry. Les arguments s’échangent dans un climat de bonne maîtrise de soi, de respect et de courtoisie, malgré la charge sensible du sujet. Soudain, et sans qu’aucun signe apparent n’annonce le dérapage, l’évêque dit ceci. Il s’adresse à la jeune fille, Anaïs, qui vient d’intervenir. Et il dit ceci : - « Madame… ou Monsieur ? Je ne sais pas excusez-moi !  ». Beaucoup ont dû ne pas en croire leurs oreilles. « Madame… ou Monsieur ? Je ne sais pas excusez-moi !  »lancé à une personne de sexe féminin qui venait d’expliquer, dans le film, qu’elle voulait pouvoir vivre sa liberté de choix homosexuel, sans que lui soit assignée telle ou telle détermination, ni que lui soit infligée tel ou tel étiquetage ! Un peu plus tard, suite à la protestation “moderato cantabile” du papa d’Anaïs, l’évêque a parlé de « maladresse ». « Maladresse » ? L’auto-diagnostic est un peu trop clément. L’évêque, dans le secret de ses introspections d’après débat, aura certainement assez de lucidité pour percevoir que sa « maladresse » n’est pas neutre, et qu’elle trahit un petit décalage par rapport à la position « non-homophobe » maintes fois affirmée.

Cela étant, une question reste sans réponse… Si, au lieu d’Anaïs, Mgr Aubry s’était adressé à un homme homosexuel, lui aurait-il lancé : « Monsieur… ou Madame ? Je ne sais pas excusez-moi !  ».  »

Alain Dreneau


Kanalreunion.com