Di sak na pou di

Marine Le Pen aussi indésirable que ses idées

Témoignages.re / 11 février 2012

Le déplacement de Marine Le Pen à La Réunion lui aura valu quelques déboires. Après avoir été accueillie par des manifestants qui n’apprécient guère ses idées, son vol de retour a été annulé suite à une grève d’Air France. Les travailleurs qui défendent leurs droits et se font respecter, c’est justement ce que Le Pen déteste le plus.
Devant les patrons de la Chambre de commerce et d’industrie et de la Chambre de métiers, devant les siens donc, c’est son naturel qui s’est exprimé quand, sans avoir peur du ridicule, elle a flatté celui qui « bosse autant, voire plus que ses salariés », ou bien encore celui qui « préfère baisser son propre salaire que de licencier ».
Les milliers de salariés du BTP qui ont été licenciés depuis 2009 et tous les travailleurs qui courent après leur patron pour se faire payer apprécieront.

Pour Lutte Ouvrière,
Jean-Yves Payet


Kanalreunion.com