Di sak na pou di

Message du 1er mai 2011 : le droit de vivre décemment pour tous !

Mouvman travayèr krétyen La Réunion

Témoignages.re / 30 avril 2011

1er mai 1890 : cette date marque la première célébration française et internationale de la Journée d’action du 1er mai. Depuis cette première célébration, l’histoire de la lutte des travailleurs pour leur émancipation a été jalonnée de journées placées sous le signe d’un combat permanent. Un combat plus que jamais d’actualité tant de par le monde qu’à La Réunion.

L’ordre économique et social axé sur une logique de comptable tourne en effet résolument le dos aux besoins élémentaires des travailleurs. En Europe, cette classe sociale continue de subir les conséquences désastreuses de la crise financière.

Une crise économique sur laquelle le gouvernement s’est appuyé pour justifier sa politique de suppression des emplois dans la Fonction publique, l’allongement de la retraite, le gel des dotations aux collectivités, entraînant une exacerbation des effets néfastes de la crise conjoncturelle et structurelle dans laquelle notre île se débat depuis de longues décennies. Conjuguée aux effets de l’arrêt des grands chantiers qui selon l’ensemble des observateurs a entraîné la suppression de près de 10.000 emplois dans le secteur du Bâtiment et travaux publics, cette politique s’est traduite par un plus grand appauvrissement de la classe sociale la plus défavorisée, déjà lourdement touchée dans sa chair et son âme :

À ce jour, notre île compte en effet plus de 140.000 demandeurs d’emplois toutes catégories confondues inscrites au Pôle Emploi, plus de 25.000 demandeurs de logements, 45.000 allocataires d’allocations chômage, etc., etc.

Face à cette diminution du pouvoir d’achat, à l’augmentation du chômage et de la précarité, le MTKR appelle l’ensemble des victimes de cet ordre économique et social injuste et inégalitaire à se saisir du 1er mai 2011 afin d’exiger ensemble, haut et fort, une autre politique.

Une politique axée avant tout sur l’être humain et la satisfaction de l’ensemble de ses besoins et de ses droits inaliénables et inscrits dans la Constitution, tels que l’Emploi, le Logement et l’Éducation.
Ensemble, à l’occasion de ce 1er mai et au delà, continuons à rester mobilisés pour le respect de notre Droit à toutes et à tous de Vivre décemment. C’est à dire dans le Respect de notre Dignité par une Réhabilitation dans tous nos droits sociaux, économiques, culturels.

Une lutte que le MTKR invite l’ensemble des travailleurs à s’approprier et à mettre sur la scène du Développement durable qui plus qu’un concept doit pleinement devenir notre Réalité de Demain.

1er mai 1890/1er mai 2011 : combien de Journées de luttes à mener encore avant que le parti des Travailleurs soit enfin respecté ? La réponse est entre nos mains : en redoublant de volonté et de mobilisation agissante, les contours d’une société plus juste, solidaire, égalitaire, se dessineront, à n’en pas douter.

Bureau MTKR

• MMTC : Mouvement mondial des travayeurs chrétiens


Kanalreunion.com