Di sak na pou di

Messieurs Sarkozy et Ramgoolam : Respect lé né avant nou

Témoignages.re / 11 avril 2011

D’après vous, les Mauriciens sont des battants, une nation qui fait des efforts, et les Réunionnais des assistés. Bravo ! N’avez-vous vraiment rien trouvé de plus intelligent à dire ? Qui est le plus coupable de vous deux ? S’agit-il d’une provocation, et quel est le but recherché ? Dans ce cas, nous devrions nous garder de nous déchirer... ce serait trop leur faire plaisir.

En effet, les Réunionnais et les Mauriciens se sont efforcés de bâtir depuis plus de 40 ans des relations de respect mutuel. C’est un exemple concret de coopération.
Dans le cas présent, ce sont deux “hauts responsables” qui instrumentalisent la situation des habitants des deux îles à des fins politiciennes. L’un, lors d’une conversation en privée à l’Élysée, et l’autre, en rapportant publiquement les propos échangés lors de cette rencontre. Pour l’occasion, ce sont les Réunionnais qui servent de justifications à leurs manigances politiciennes. On se sent trahis par le premier et humiliés par le deuxième.
Mais le drame serait que de cette provocation naisse la haine entre deux “sœurs”. Il ne faudrait pas que, d’une part, les Réunionnais se divisent entre eux et que, d’autre part, Réunionnais et Mauriciens se déchirent.

En définitive, la meilleure réponse à cette provocation, c’est de continuer le travail en partenariat et renforcer les rapports fraternels. C’est un moyen de montrer que nous sommes bien responsables de notre avenir commun.

Julie P.


Kanalreunion.com