Di sak na pou di

Mise au point de Guy Éthève

Témoignages.re / 31 mars 2011

Dans le "JIR" du 29 mars 2011, Monsieur Patrick Malet fraîchement élu Conseiller général de La Rivière, par défaut, convient-il de préciser, compte tenu du nombre de bulletins nuls, ne trouve rien de mieux dans sa première interview que de me rappeler avec méchanceté, au bon souvenir de mes compatriotes…
Il déclare, en effet « en 1983, je venais juste de m’installer en tant que médecin au Ouaki et j’ai vu défiler des cantinières qui pleuraient dans mon cabinet parce qu’elles avaient été violentées, éjectées de leurs postes pour des raisons politiciennes par le maire Guy Éthève ».
Il s’agit d’une accusation grave qui porte atteinte de façon ignoble à mon honneur et à mon intégrité. Aussi vais-je consulter un homme de loi, et le cas échéant, envisager de donner la suite judiciaire que méritent de telles assertions d’autant plus calomnieuses qu’elles relèvent de la mauvaise foi et de l’intention de nuire.
Je voudrais par la présente rappeler tout simplement, au sieur Malet que j’ai assumé la charge de Maire de Saint-Louis de 1995 à 2001 et non en 1983.
De plus, qu’il me soit permis d’ajouter que M. Malet citoyen et médecin a failli à ses responsabilités en cette circonstance.
Mis au courant de telles violences, il avait, pour le moins, obligation de dénoncer auprès de Monsieur le Procureur de la République, les faits portés à sa connaissance en application de l’article 80 du Code pénal.
De plus, les déclarations de ce jour rendues publiques, dénotent de sa part, un manquement aux règles déontologiques qui lui imposent le secret professionnel en matière d’éthique.
Enfin, j’ose espérer que son accession à l’assemblée départementale va l’aider à émerger de son mutisme chronique. Que les uns et les autres sachent qu’il a siégé comme élu d’opposition dans le Conseil municipal que j’ai présidé de 1995 à 2001 et que pendant ces SIX années Monsieur n’a ouvert la bouche que pour répondre : PRESENT et jamais pour apporter un élément de réflexion ou une simple observation dont il semblait incapable de formuler.

Guy Éthève
Chevalier de l’Ordre National du Mérite ;
Ancien Maire de Saint-Louis ;
Ancien Conseiller Régional ;
Ancien Conseiller Général de La Rivière ;
Retraité de l’Education Nationale.


Kanalreunion.com