Di sak na pou di

Mon cher Marco, il n’est que justice que je te le dise…

Raymond Lauret / 12 novembre 2015

Mon cher Marco, l’annonce que tu viens de faire – quitter ton mandat de Conseiller départemental pour te consacrer pleinement à tes fonctions de Maire de la Plaine des Palmistes – est une décision qui t’honore. Il n’est que justice que je te le dise…

C’est une belle leçon que tu donnes à l’ensemble des cumulards de la classe politique qui, ici et dans toute la France, se battent pour avoir ces postes rémunérés dont on ne dira jamais assez qu’ils sont une insulte au peuple qui subit les effets des budgets en crise de nos diverses collectivités.

Ainsi, tu rappelles à l’opinion publique qu’il y a un Maire de plus qui a compris que l’essentiel de son temps suffit tout juste pour s’occuper des affaires de la commune dont il a la charge. Tu montres à cette opinion qu’il est urgent qu’elle se mobilise pour que la légalité républicaine cesse de permettre que certains puissent accumuler les indemnités grâce à des postes qui se situent dans la suite d’un mandat principal. Et nous le savons tous, la réalité du poids de travail de ces postes reste à démontrer.
Mon cher Marco, ta décision va dans le bon sens républicain. Oui, il n’est que justice que je te le dise…

Raymond Lauret


Kanalreunion.com