Di sak na pou di

Ne mélangeons pas Présidentielle et Régionales

A Messieurs les candidats aux prochaines élections régionales à La Réunion :

Témoignages.re / 26 janvier 2010

La visite du Président de la République a été perçue ou présentée comme une visite de soutien à ses amis candidats aux élections régionales de mars. Pourquoi pas ? Les socialistes, de leur côté, attaquent bien la politique nationale de Nicolas Sarkozy. Mais il ne faut pas se tromper d’élection. En 2012, les électeurs réunionnais diront qui sera leur meilleur candidat pour faire gagner la République ; en 2010, ils diront qui sera leur meilleur candidat pour faire gagner La Réunion.

Au mois de mars, il s’agira d’élire des responsables sur place qui s’occuperont prioritairement des Réunionnais et de leurs affaires, avec eux, « à la manière réunionnaise » ; des responsables à qui ils pourront s’adresser directement, à qui ils pourront demander des comptes, qu’ils pourront changer éventuellement à l’élection suivante ; des responsables qui seront les partenaires du gouvernement qui se trouve à Paris, pour traiter des affaires de La Réunion sur le plan national, et qui gèreront celles-ci, directement, sur place, dans le cadre des compétences de la collectivité.

Tant que le sort de La Réunion sera pris en charge totalement à Paris, par les dirigeants parisiens sur lesquels les Réunionnais n’ont aucune prise et n’exercent aucun contrôle, La Réunion ne gagnera pas. Pour que La Réunion gagne, il faut que les responsables politiques des affaires réunionnaises soient sur place, en relation directe avec les Réunionnais et sous leur contrôle. Le Conseil régional est, quelque part, l’exécutif local, des décisions politiques prises en concertation avec le gouvernement ou arrêtées en son sein, concernant la Région.

Vous devez être à la hauteur de cette responsabilité. Ne vous mettez donc pas derrière le Président de la République ou derrière les dirigeants nationaux de votre parti. Les 14 et 21 mars vous devrez être en première ligne. Les électeurs ne vont pas vous élire au mois de mars, pour préparer l’élection du prochain Président de la République de 2012. Ils vous éliront pour que vous soyez de bons partenaires du gouvernement quel qu’il soit, et de bons gouvernants régionaux, à leur service. Quel que soit le Président, aujourd’hui et après 2012, il devra travailler avec le Président de la Région qui sera en place ici, même s’ils ne sont pas du même bord.

Pour l’instant, accrochez-vous à La Réunion et aux Réunionnais. Vous devrez tirer votre force, non pas de l’appui du Président de la République ou des dirigeants d’un parti national, mais de la confiance des Réunionnais. En 2012 on discutera du bilan du président Sarkozy et des engagements des candidats qui s’opposeront à lui ; en 2010, on discutera du bilan du Président Vergès et des engagements des candidats qui s’opposeront à lui. Cela est clair.

C’est à partir des accords et des contrats passés entre Paris et Saint-Denis que sont arrêtées les décisions qui s’appliquent ici. Nous avons entendu mardi, 19 janvier, la vision, les projets, les décisions du gouvernement. Les commentaires des propos du Président de la République nous intéressent, certes ; mais c’est votre vision, vos projets et vos engagements des 14 et 21 mars que nous attendons surtout.

Si les choses ne vont pas bien sur l’ensemble de la République, y compris à La Réunion, ce sera la faute au Président de la République ; si les choses ne vont pas bien à La Réunion, ce sera la faute au Président du Conseil régional. Si la République gagne, vive le Président de la République ; si La Réunion gagne, vive le Président du Conseil régional.

En mars, les Réunionnais diront si les choses ne vont pas bien à La Réunion ; ou si La Réunion a gagné. Ils diront si le président Vergès (ou l’Alliance dont il est le patron) mérite d’être reconduit au pouvoir, parce que La Réunion gagne ; ou s’il doit être remplacé parce que les choses ne vont pas bien, et ils diront par qui il devra être remplacé.

Pas de défausse du débat régional sur un débat national !

Paul Hoarau


Kanalreunion.com