Di sak na pou di

Noël : deviens la paix !

Courrier des lecteurs de Témoignages / 26 décembre 2014

Noël d’ambiance, noël commercial ? Tant mieux pour les publicitaires, les commerçants et ceux qui peuvent se faire plaisir ou faire plaisir à d’autres. Après tout, c’est le temps des cadeaux. Mais il n’est point nécessaire que ce soit des cadeaux hors de prix, ce qui compte, c’est la dimension des cœurs et la paix profonde qui n’a pas de prix. C’est le grand trésor de ceux qui n’ont rien, mais qui ont tout à donner.

Le déploiement des guirlandes, les décorations électriques, le déchaînement des pétards... Pourquoi ? Certains pourraient y voir accessoires inutiles, clinquants, bruits insupportables. Mais derrière toute cette ambiance qui frise une débauche païenne, dans une société de consommation, il y a un désir de lumière, un besoin de fête pour dépasser l’angoisse et les menaces quotidiennes. Se donner l’illusion de la guerre dans la lumière pour ne pas se la faire jour après jour dans les ténèbres. C’est déjà cela de positif si l’on sait rester dans la sobriété et creuser profond en soi-même, en relation avec les autres.

La fête de la Nativité de Jésus-Christ n’est pas la plus grande fête de la liturgie chrétienne. C’est la Pâques, la fête de la Lumière qui triomphe de la mort. Jésus-Christ sort du tombeau avec la puissance de l’Esprit. Il fait rayonner dans son « être humain » la plénitude de la vie. Mais sa vie commence lorsqu’il est engendré dans le sein de la Vierge Marie. Et il y aura sa naissance, Nativité, Noël ! Lui, Jésus le Vivant, il était vraiment en condition humaine « Lumière née de la Lumière, Vrai Dieu né du Vrai Dieu ». Il devient pour tout être humain « le chemin, la vérité et la vie » qui conduit à « Dieu Notre Père ». Bon Dieu, papa nout’ tout’. C’est Jésus qui nous conduit aux frères pour une humanité sans frontières. Et au jour de Dieu, un jour, viendront du ciel, « les cieux nouveaux et une terre nouvelle » pour la gloire de Dieu et le bonheur des hommes. C’est pour cela que les anges de Noël, les créatures célestes chantent « Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu’Il aime ».

La paix ! Nous en sommes loin. Et pourtant, elle est à la mesure de chacun de nous. À chacun de nos pas. Noël interroge nos cœurs d’enfant et toute notre croissance humaine, personnelle, collective puisque Dieu s’est fait fœtus, bébé, enfant, adolescent, adulte... en Jésus-Christ. Crucifié. Mort. Ressuscité. Et Il reviendra dans la gloire vraiment. Deviens la paix, avec Lui le « Prince de la Paix ». Il nous a dit : « Si vous ne devenez semblables à de petits enfants, vous n’entrerez pas dans le Royaume des Cieux ». Un cœur d’enfant, ça a besoin de confiance pour donner sa confiance. Dieu a confiance en nous. Il croit en nous. Ayons confiance en Lui. Croyons en Lui. Ayons confiance dans les autres. Éradiquons la violence et la haine. Respectons-nous les uns les autres. Sortons de nos égoïsmes. Deviens la paix toi-même. Devenons la paix.

Alors, recherchons un peu de silence, de sobriété, de prière, de rencontres spirituelles, familiales, amicales. Que l’amitié et l’amour soient au rendez-vous. Un peu la fête pour prendre du courage et regarder demain. Que la paix soit dans chaque famille, que la santé tienne bon, que la maladie soit supportable, que la solidarité n’ait pas de limites. Ouvrons nos cœurs, ouvrons nos yeux, ouvrons nos mains. Que le temps soit vécu comme une maturation vers la plénitude humaine. Quand viendra un jour la plénitude de l’éternité, que nous soyons prêts pour continuer notre vie hors du temps, dans la Lumière sans fin. Joyeux Noël de paix ! Encore une fois de plus, essayons de faire bonne cette nouvelle année 2015 !

Noël 2014

Monseigneur Gilbert AUBRY


Kanalreunion.com