Di sak na pou di

Non à la répression de Portois demandée par le maire du Port !

Courrier des lecteurs de Témoignages / 7 janvier 2015

Je veux faire part à mes compatriotes Réunionnaises et Réunionnais de mon indignation devant le comportement réactionnaire du nouveau maire du Port, suite à des défilés de Portois dans les rues de la ville ces derniers jours. Déjà je félicite Firose Gador, qui a dénoncé les contradictions de l’élu pour la réaction (PLR), d’abord sensible au « contexte festif » de ces défilés « à relativiser », mais ensuite favorable à « condamner fermement » ces personnes.
Pour aller dans le même sens que la responsable communiste réunionnaise, je tiens à poser la question suivante : comment un élu réunionnais peut-il collaborer avec l’appareil judiciaire français en lui demandant de réprimer des citoyens de sa commune, « qui risquent jusqu’à 3 ans de prison » selon la presse, alors qu’ils n’ont commis aucun délit majeur ?
Certes, selon certaines informations, ces actions avec « peu de dégâts et aucune victime » d’après le maire, seraient liées à des problèmes de délinquance et à un contexte conflictuel. Mais l’élu en question s’intéresse-t-il aux causes profondes de la délinquance et des conflits à La Réunion ? Soutient-il les propositions du Parti Communiste Réunionnais pour libérer le peuple réunionnais d’un taux de chômage hors norme, de l’extrême pauvreté et de l’apartheid social dans le pays afin de construire une société harmonieuse ?
Après l’abandon de projets essentiels de l’ancienne municipalité au service des Portoises et des Portois, et après des licenciements abusifs d’employés communaux, voilà un élu au pouvoir pour le pouvoir qui plaide en faveur de « poursuites » contre des personnes en difficultés. C’est cela le « renouveau » qu’il a promis pendant sa campagne électorale ? C’est cela « Le Port libéré », affiché dans toute la ville pour le 20 Désanm ?
Voilà de nouvelles raisons pour rassembler la population du Port afin de dire non à la répression de Portois demandée par le maire et de continuer à transformer la cité maritime réunionnaise, comme cela a été fait depuis 43 ans, qualifiés honteusement « d’inertie » par ce maire…

Loran Sparton,
Le Port sa mèm mèm


Kanalreunion.com