Di sak na pou di

Olivier Hoarau voudrait des Portois amnésiques !

Témoignages.re / 1er mars 2014

Ce que veut Olivier Hoarau, c’est que les Portoises et les Portois perdent la mémoire. La mémoire de notre ville tout d’abord, à laquelle nous tenons comme à un trésor. La mémoire de l’histoire du Port, pour ne pas oublier d’où nous venons, de quelle transformations nous sommes les héritières et les héritiers, de quel patrimoine nous sommes les garants. La mémoire pour mieux comprendre notre présent à la lumière de notre passé.

Cette mémoire portoise, c’est l’ennemie d’Olivier Hoarau.

Il voudrait en effet nous faire croire que se remémorer le développement qu’a connu le Port d’hier pour en arriver au Port d’aujourd’hui, c’est être "ringards", enfermés dans le passé, définitivement exclus du cours de l’histoire… Il voudrait nous persuader que nous ne pouvons pas à la fois respecter ce qui a été fait, et aspirer à poursuivre sur ce qu’il reste à faire. Il voudrait nous intimer l’ordre d’être amnésique pour mieux paraitre "moderne", comme lui qui croit se hausser en abaissant les avancées historiques des années ouvertes par la victoire populaire de mars 1971. Il ne voit pas que le fil qui relie cette période à aujourd’hui est un fil riche d’engagements, de luttes, d’épreuves, de fierté… et il croit profitable à sa cause de le sectionner. Quelle erreur… et quel signe d’ignorance !

C’est bien mal connaître les Portoises et les Portois que de vouloir jeter l’histoire de notre ville aux oubliettes.

Mais il y a un autre sujet à propos duquel Olivier Hoarau désirerait nous bloquer la mémoire : sa propre histoire personnelle. Comme pour l’histoire de la ville, il fait tout pour que son passé, récent pourtant, de membre de l’équipe municipale du maire Jean-Yves Langenier, soit radié du souvenir. Comme lors du débat télévisé du 19 février, quand plusieurs personnes lui rappellent qu’il a soutenu durant les deux tiers du mandat toutes les décisions de l’équipe dont il faisait partie, cela le met en transes. Il s’énerve et interrompt ses interlocuteurs, espérant qu’il va ainsi les frapper d’amnésie.
Mais l’Histoire est têtue. Elle n’aime pas qu’on cherche à la manipuler en nous faisant perdre la tête.

A.D.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • J’ai regardé le débat télévisé sur les municipales avec comme invités les candidats de la ville du Port, et j’avoue que j’ai été choqué par le comportement méprisant de M. Olivier HOAREAU à l’égard des portois et des portoises. Il ment comme il respire et il voudrait être à la tête d’une municipalité aussi importante.

    Personnellement, je ne l’ai jamais vu dans une manifestation aux côté de la population portoise. Comment peut-il oser parler au nom des plus démunis qu’il méprise du 1er janvier au 31 décembre de chaque année.

    J’invite les électrices et les électeurs du Port à sanctionner ce traite qui se sert du mandat du peuple pour insulter le peuple.

    Soyez fier(e)s d’être portois et portoises comme je l’ai été pendant 35 ans. Accordez votre confiance à Loulou une compétence au service de la population.

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com