Di sak na pou di

Parité : hypocrisie record…

Témoignages.re / 19 juin 2012

Selon les premières estimations, 26,86% de femmes ont été élues hier à l’Assemblée nationale (18,5% lors de la précédente mandature). Ces résultats sont inacceptables.

Osez le féminisme rappelle que la parité ne relève pas de l’affichage ou du politiquement correct. La parité questionne en profondeur notre modèle démocratique. Lutter pour la parité, c’est dénoncer le maintien de l’exclusion des femmes du pouvoir politique.

Ces résultats sont la conséquence de l’hypocrisie des principaux partis. Ces derniers s’approchent de la parité au niveau des candidatures tout en envoyant des femmes dans des circonscriptions non gagnables.

L’UMP, avec 13,92% de femmes députées, décroche à nouveau la palme du sexisme en politique et nous amène à nous interroger : l’UMP aurait-elle un problème avec l’accès des femmes au pouvoir politique ?
Le nombre de femmes dans le groupe socialiste (moins de 40%) montre que les dernières avancées, notamment la constitution d’un gouvernement paritaire, sont fragiles. Le Front de Gauche, avec seulement 2 femmes élues (20%), fait le grand écart entre les discours et les actes.
Nous saluons le strict respect de la parité par Europe Ecologie les Verts. Cela montre, une fois de plus, que la parité dépend d’abord de la volonté des partis politiques de faire élire des femmes.

Nous exigeons que le prochain quinquennat soit synonyme d’avancées concrètes en matière de parité pour qu’en 2017, le nombre de députées à l’Assemblée nationale soit le même que celui de députés. Nous appelons François Hollande à respecter ses engagements de suppression des dotations aux partis ne respectant pas la parité et d’interdiction du cumul des mandats.

Osez le féministre !


Kanalreunion.com