Di sak na pou di

Partageons la route avec les autres, qu’ils soient piétons, cyclistes ou automobilistes ?

Témoignages.re / 10 juillet 2014

Notre ami le cycliste réunionnais Christophe Boyer a été victime d’un accident de la route le 28 juin dernier durant son entraînement du côté de Sainte-Rose à Ravine-Glissante. Le coureur a notamment été victime d’une fracture ouverte de l’avant-bras provoquée par une automobile.
Ce nouvel accident nous rappelle que la pratique de la bicyclette est une activité à risque, surtout si l’automobiliste titulaire d’un permis de conduire le confond avec un permis de tuer ! Moyen de déplacement individuel remarquable, la voiture devient une arme si son pilote se croit seul sur la route. . .
L’Homme est « un animal social », il ne peut survivre qu’en respectant les lois. De même, un conducteur qui occupe toute la largeur de la route sous l’emprise de l’impatience, de la précipitation, en excès de vitesse et qui oublie Ie code de la route se met en situation de danger ou de criminel en puissance !
Faudra-t-il encore plusieurs morts ou estropiés pour que nous admettions de changer nos comportements et pour accepter de partager la route avec les autres, qu’ils soient piétons, cyclistes ou automobilistes ?
Tous les aménagements possibles et inimaginables spécifiques à chaque sorte d’utilisateur de la route ne remplaceront jamais notre libre arbitre et notre mentalité. Car nul doute qu’à Ravine-Glissante, ce passage délicat était équipé de tous les dispositifs prévus par le code de la route : marquages, panneaux, limitation de vitesse etc.
Prompt rétablissement à Christophe, blessé dans sa chair et qui devra mettre entre parenthèses ses projets sportifs et professionnels. Pour cette fois, il s’en sortira. D’autres n’ont pas eu cette chance...

Philippe de Cotte,
Président du Comité Réunionnais de Promotion du Vélo


Kanalreunion.com