Di sak na pou di

Pas besoin d’être père pour l’être !

Témoignages.re / 14 janvier 2013

Je recommande la lecture attentive du mensuel “Eglise à La Réunion”. En particulier le numéro daté de janvier 2013. On peut y lire en page 10 les propos du Frère Michel qui affirme que … « c’est en faisant grandir un enfant que l’on s’accomplit comme père » . Propos émis suite à la déclaration d’un de ses élèves dont le père venait de quitter la mère et qui avait "choisi" le Frère Michel comme père. Magnifique déclaration d’amour ! Cette petite anecdote retentit dans mon cœur comme une grâce en ces moments troubles où certains catholiques s’accrochent bec et ongles à une conception très sexuelle de la famille. Or, pour un certain nombre de fervents catholiques dont je suis, la famille n’est pas un lieu d’échanges sexuels, mais un lieu où s’accomplit l’amour du prochain. Un nid d’amour, tout particulièrement en y faisant grandir des enfants à l’image de ce qu’a accompli Frère Michel. Au demeurant, la Sainte Famille a été vécue sur ce modèle : absence de sexe, mais abondance d’amour. Il me reste à prier pour que tous mes coreligionnaires ne laissent au sexe que la place mineure qui lui revient. Et surtout qu’ils débordent d’amour pour leurs proches et toute une humanité qui en a tant besoin. Le sexe, on en a à ne plus savoir qu’en faire. Quant à l’amour, c’est devenu une denrée rare. Aimons-nous les uns les autres, le message est pourtant dépourvu de toute ambiguïté, venant d’un enfant adopté !

Charles Durand

Le Brûlé - Saint-Denis


Kanalreunion.com