Di sak na pou di

Pas de retraites inférieures a 1.700 euros

Témoignages.re / 13 octobre 2012

Les membres du bureau de l’UCR/CGTR réunis le jeudi 11 octobre dénoncent avec vigueur Ie rapport de la Cour des comptes accréditant I’idée que les retraités sont des nantis préconisant :
1. La suppression de l’abattement de 10% sur les revenus déclares.
2. La suppression de la majoration pour avoir élevé 3 enfants.
3. L’augmentation de Ia CSG pour atteindre le niveau de cotisation des actifs... etc.
Ce rapport suggère de récupérer 5 milliards sur les 12 milliards que les retraités bénéficieraient. La réalité sociale des retraités est tout autre.
940.000 retraités sont au minimum vieillesse, plus d’un million vit au-dessous du seuil de pauvreté.
Ces mesures si elles étaient appliquées aggraveraient Ia situation, s’ajoutent à cela les premières mesures prises par le gouvernement suscitent de grandes interrogations parmi les retraités.
Le gel des tranches d’impôts, la contribution supplémentaire de 0,15% sur les revenus imposables vont amputer sérieusement le pouvoir d’achat des retraités.
L’adoption du Traité Européen par |’Assemblée nationale et Ia « règle d’or » ne sont pas fait pour nous rassurer !
C’est pourquoi le bureau de l’UCR/CGTR exige :
• Ie retrait du rapport de la Cour des comptes,
• l’ouverture de véritables négociations sur Ie pouvoir d’achat des retraités,
• pas de retraites inférieures a 1.700 euros,
• le versement des pensions le 1er de chaque mois,
• une véritable loi sur l’aide à I’autonomie dans le cadre de Ia Sécurité sociale et non basée sur |’impôt,
• l’accès aux soins pour tous,
• en matière de succession, maintenir Ie plafonnement a 150.000 euros et faire tomber Ia règle de |’unanimité des héritiers a la majorité des héritiers.

 Roger Alagama
Secrétaire général CGTR Retraites public et privé
 


Kanalreunion.com