Di sak na pou di

Pasionaria ou profiteuse : la réponse aujourd’hui

Courrier des lecteurs de Témoignages / 16 décembre 2015

Pasionaria ou Profiteuse : la réponse aujourd’hui

J’ai en tant que femme admiré les trémolos de celle qui nous appelait ses sœurs, celle qui devait nous délivrer des violences et ne devait jamais nous abandonner face aux attaques de ces machos du PCR et des machos en général.
Aujourd’hui, notre vaillante défenseuse nous abandonne à Saint-Paul, nou lé largué et je me dis pourquoi ? J’ai ma petite idée maintenant, la fonction de conseiller municipal ne paie pas, conseillère régionale même dans l’opposition, ça paie.

Alors moi qui ai marché, cru à l’éthique, à la sincérité, je suis plus que déçue, écœurée. Toutes ces marches, tous ces porte à porte, j’y ai cru, j’ai renié les gars du Parti, les bourreaux de « ma sœur », j’ai cru en la lutte des femmes et des vrais communistes de Saint-Paul. Et tout ça pour être larguée aujourd’hui !!

Et bien, je continuerai à lutter pour les femmes, pour les enfants, le peuple réunionnais mais je ne suivrai plus une poupette en mode.

Vivienne Cuvelier


Kanalreunion.com