Di sak na pou di

Pauvre La Réunion !

Témoignages.re / 29 août 2013

JPEG - 52.5 ko
Les personnes âgées sont gravement touchées par la pauvreté. Et si elles veulent avoir une retraite supérieure au minimum, elles doivent s’attendre à ce que leur patrimoine parte dans les caisses de l’État.

La Réunion est toujours, a été et restera le département avec le plus grand nombre de pauvres des départements français.

Pourtant, plus de 5 milliards d’euros transitent dans notre département. Deux milliards des transferts européens et 3 milliards des transferts nationaux. Demandons-nous à qui profitent ces mannes financières.

Tant que nous laisserons ce mode de gouvernance en place, ces politicards qui gèrent et ce « modèle de développement » qui n’est que du leurre… jamais les Kréol ne s’en sortiront.

Nos arrières grands-pères et nos grands-pères n’ont jamais été salariés, nos pères n’ont jamais été salariés, nos enfants ne sont pas salariés, alors laisserons-nous nos petits-enfants non-salariés aussi ? Sans mobilisation, rien ne changera. Les profiteurs ne feront jamais rien pour que cela change.

Quelques exemples : Les logements étudiants sont loués entre 20 euros et 40 euros le mètre carré alors que les surfaces commerciales dépassent à peine les 10 euros le mètre carré. Pourtant, une grande partie de ces propriétaires a bénéficié de la défiscalisation…

Les banques ont fermé plus de 1.000 agences en France, et pourtant, partout leur chiffre d’affaires n’a cessé d’augmenter. Plus ils gagnent, moins ils créent de l’emploi.

Le nombre de riches a augmenté leur patrimoine de plus de 15%.

Les deux parties de la société réunionnaises, riches et pauvres, augmentent de plus en plus et s’éloignent de plus en plus, sommes-nous prêts à changer tout cela, à essayer d’équilibrer ces deux parties… ? Il y aura un prix à payer, je le paye déjà, et ceux qui me sont proches le payent aussi… Mais je ne laisserai jamais plus rien en l’état, car ce n’est pas ma réalité de société.

H. Marie-Louise (BPI)


Kanalreunion.com