Di sak na pou di

Petit message amical à Melle Vanessa Miranville

Témoignages.re / 26 octobre 2010

Vous ne cessez de faire savoir que vous serez candidate, vaille que vaille, à l’élection cantonale de mars 2011 à La Possession. C’est à se demander si cette insistance n’est pas la preuve que vous avez du mal à vous faire entendre. Votre exceptionnelle exposition médiatique semble cependant vous faire perdre de vue un certain nombre de principes. Et pourtant, les responsabilités qui sont les vôtres en tant que porte-parole d’un mouvement qui veut s’inscrire durablement dans la vie politique de la République vous y commanderaient. A votre décharge, sa forme non encore partidaire fait que personne, ni même ses propres membres, ne parvient à saisir sa stratégie tant au niveau national qu’au niveau local. Votre mouvement se montre proche du PS qui, par ses extravagances au second tour des Cantonales de 2008 à Saint-Denis — porter par désistements des candidats de droite au Conseil général au lieu de les combattre — est à l’origine d’alliances tout-venant déclarées « techniques » dans cette collectivité. Aux Régionales de 2010, ce même mouvement participe à précipiter l’impossible union à gauche au second tour pour, au final, ouvrir la voie à la droite, non majoritaire, et les politiques que vous condamnez.

A La Possession, vos interventions de franc tireur sont constamment à charge. Vous réclamez plus de transparence sans prendre en compte les obligations de réserve, de discrétion et même tactiques inhérentes à la sérénité de la conduite des affaires. Par une stupide et indigne généralisation, vous jetez l’ensemble des élus à la vindicte populaire en limitant vos observations des politiques menées à leur seule écume. Vous vous autoproclamez plus démocrate que tout le monde et proposez, au-delà de tous les contrôles déjà possibles et existants, la création de jurys populaires, sans dire, curieusement, s’ils ont été mis en place et avec quels retours d’expériences dans les collectivités dirigées par des élus de votre mouvement. La même remarque vaut à propos des indemnités des élus et de ce que vous nommez le cumul de « mandats ». Etrangement, vous rejetez la proposition de consultation populaire sur la question du traitement des déchets en suspectant la population — duquel vous voulez extraire les jurys ! — d’influençabilité face à la communication des grands groupes, alors même que le sujet mériterait d’être approprié pas tous. En matière de propagande, vous ne séparez même pas vos activités scolaires et politiques.

Vous continuez encore à nier, après le rejet de votre requête en annulation des élections de 2008, la légitimité de la représentation municipale et n’essayez nullement de dialoguer avec elle, alors même que des mains vous ont été tendues à plusieurs reprises. Pour votre information, tout l’arc politique républicain y siège déjà et, ne vous en déplaise, la recherche, non sans difficulté, d’une synthèse de progrès en est sa marque. Vous ne cessez de revenir sur le rapport de la CRC traitant de la gestion du maire sur le mandat 2002-2007, alors que l’échéance politique à venir concerne le Conseil général et donc éventuellement la gestion de ce dernier. A vous entendre, les commémorations sont inutiles et toujours trop fastueuses. Comme si la fraternité, la cohésion, la connaissance de l’histoire allaient de soi. Vous salissez les petites gens en ne respectant pas la chose jugée au nom, sans doute, d’une volonté de valoriser l’inventaire professionnel de votre future candidate à l’élection présidentielle de 2012.

A trop avoir une idée providentielle de soi-même, à trop s’imaginer chargée d’une mission eschatologique, à trop nier le monde réel et ses propres contradictions, vous ne serez jamais majoritaire. Vous nourrirez cependant les bas instincts, le populisme ou l’abstention, … jusqu’à faire se demander pour quel camp vous travaillez réellement, alors que votre combat idéologique appellerait plutôt à la raison, à la hauteur, à la sagesse. Rappelez-vous toujours ce mot de Condorcet : « Une société qui n’est pas éclairée par des philosophes est trompée par des charlatans ». Vous vous présentez comme Verte. Soit ! Merci alors de nous montrer que vous êtes aussi mûre pour accéder aux responsabilités.

Jean-Hugues Savigny
Elu majoritaire (La Possession)


Kanalreunion.com