Di sak na pou di

Pour l’emploi, pour La Réunion, contre le mépris !

Témoignages.re / 4 décembre 2013

Prime COSPAR, RSTA… Pschiiiiiitt ! Le gouvernement est reconnu coupable de coupe budgétaire volontaire ayant entraîné encore plus de pauvreté et de perte de pouvoir d’achat avec préméditation…

Le chômage repart à la hausse avec un paradoxe de l’employabilité. Une baisse de demandeurs d’emploi jeunes et une augmentation de demandeurs d’emploi sénior. Dans cette trajectoire, le Réunioné sera toujours le dindon de la farce : quand il est jeune et quand il arrive sur le marché de l’emploi, il n’est pas embauché par manque d’expérience, trop jeune… Il va se former, acquiert de l’expérience, vieillit, et quand il revient sur le marché de l’emploi, il n’est toujours pas embauché, car cette fois ci, trop diplômé, trop d’expérience, trop vieille… Mais en attendant, des recrutements se font toujours avec ceux de dehors !

Après la BPI, la COI, voici que le rectorat s’assied sur la régionalisation de l’emploi, sur la préférence régionale… Mais cela ne se fait qu’à LA REUNION et pas dans les autres régions françaises… Mais qu’attend le député LEBRETON ? Où en est son rapport sur le sujet ?

Le RSTA a concerné 50.000 personnes avec 100 euros de plus et a été supprimé. La prime COSPAR concerne 100.000 salariés avec 50 euros de plus et sera supprimée. La prime jeune va concerner 1.839 jeunes sur plus de 50.000 avec 433 euros par mois. C’est sûr qu’ainsi la lutte contre la précarité, l’insertion durable du Réunioné sont assurées ! Dans l’est, 350 jeunes seront concernés sur 7.000. A Bras-Panon, 13 sur 2.000 (même pas 1 jeune sur 10). Comment s’est effectué ce choix ? Quels sont les critères de sélection ? Pourquoi pas moi ? Pourquoi pas lui ? Pourquoi pas les autres ?

Les musiques réunionnaises sont très peu diffusées sur les radios locales ! Les motifs invoqués, le produit n’est pas bon - ne rapporte pas assez - problème d‘identité - travail d’amateur - les familles n’écoutent pas du tout la musique Réunionnaise… Seulement 15% du temps de diffusion… Aux Antilles c’est l’inverse près de 85% de temps de diffusion de la musique locale ! A méditer Réunioné ! Notre musique, notre culture, notre identité comme pour l’emploi, arrêtons avec l’effet « goyave de France »…

La suffisance, la peur, l’inaction, la résignation ne doivent plus être les qualités dominantes chez le Réunioné !!! Attitudes implantées, entretenues, imposées par l’esclavage, par le colonialisme… Kréol bouge pou ton liberté, mérite ton liberté ! Nou lé pa plus, nou lé pa moins !!!

H. Marie-Louise (BPI)


Kanalreunion.com