Di sak na pou di

Pour un comparateur de prix public

Témoignages.re / 3 novembre 2012

Voici une lettre de l’Alliance des Réunionnais contre la pauvreté (ARCP), adressée à l’enseigne Leclerc, relative aux prix pratiqués dans la grande distribution.

Le groupe Leclerc s’est engagé à être le moins cher de la grande distribution, et ce, dès le premier jour de votre installation à La Réunion.

JPEG - 87.5 ko

Nous avons pu constater, d’après les différentes enquêtes de l’Observatoire des prix et des revenus, que votre enseigne pratiquait des prix, en moyenne, en dessous des autres enseignes. Mais nous considérons que la vie reste encore et toujours trop chère dans notre département (ce constat ne concerne pas uniquement les prix dans la grande distribution).

Lors de notre dernière rencontre, vous nous avez présenté votre site de comparateur de prix concernant près de 600 produits. Sur ce large échantillon, la différence de prix entre les enseignes allait de +4,6% à 8,1% en moyenne plus cher que chez vous.

Suite à cela, l’ARCP s’est exprimée publiquement en faveur de cet outil non pas dans l’intérêt de Leclerc, mais dans l’intérêt de la lutte contre la cherté de la vie à La Réunion.

Nous avons également, en réponse à votre outil, lancé un appel aux autres enseignes pour que la même chose soit pratiquée, au nom de l’information et de la transparence envers les consommateurs réunionnais.

Une première réponse est rendue publique par Carrefour. Sur une liste de 100 produits, il annonce qu’il est globalement moins cher de 3,17% par rapport à vous, ceci sous contrôle d’huissier, comme affirmé par l’enseigne concurrente.

Compte tenu de votre engagement d’afficher toujours moins cher, et dans l’intérêt des Réunionnaises et des Réunionnais, nous vous faisons expressément la demande de répondre à l’enseigne Carrefour par une baisse significative des coûts des produits affichés par leur enquête et qu’elle soit rendue publique dans les meilleurs délais.

Nous rappelons que cet outil de comparaison devrait être accaparé par les pouvoirs publics et que des bornes de contrôle soient mises à disposition des consommateurs, dans tous les magasins de La Réunion.

Cette lettre est transmise à toute la presse réunionnaise et nous souhaitons une réponse rapide et publique de votre part.

Alliance des Réunionnais contre la pauvreté


Kanalreunion.com