Di sak na pou di

Prévisions et bilan

Courrier des lecteurs de Témoignages / 2 janvier 2015

En cette fin d’année 2014 où les voyantes et les voyants nous abreuvent de prédictions dans tous les domaines, prédictions que nous devrions garder en mémoire pour en vérifier ensuite la véracité, il est moins risqué de repenser à certains faits de l’année qui se sont réellement passés et donnent à réfléchir.

Le sénateur Robert ne reconnait pas aux Palestiniens le droit d’avoir un Etat, en effet au Sénat il a voté en ce sens montrant ainsi une vision mondialiste étroite et réactionnaire. Un proche de Nelson Mandela venu à la Réunion il y a peu, et des personnalités israéliennes n’ont pas hésité à qualifier le régime sioniste d’Israël d’apartheid encore plus violent que celui de l’Afrique du Sud.

Madame Couapel, sa colistière à la région, grande donneuse de leçon et grande protectrice des deniers publics se retrouve devant un choix cornélien, accepter ou refuser la présidence de la SPL "Maraina" qui rapporte la modique somme mensuelle de 6800 euros. Rétribution perçue par Didier Robert pendant 4 ans sans que cela lui pose problème… Quant au bilan depuis 2010 : zéro lycée construit, aucune infrastructure routière importante réalisée, échec du "trans éco express" embouteillé sur les routes, abandon de la géothermie et de l’énergie thermique des mers...

Et pour essayer de compenser il y a une communication pharaonique dont il serait bon de connaitre le coût, des mesures clientélistes comme les ordinateurs portables des lycéens, la bataille pour la continuité territoriale. Dans un slogan outrancier le président de région n’hésite pas à travestir notre devise républicaine française "Liberté, Egalité, Fraternité" en "liberté, égalité, continuité"... ce qui est un comble pour un sénateur de la République.

Est-ce que nos mages réunionnais avaient eu une vision de cette politique démagogique en 2010 ? Il serait intéressant de retrouver les journaux de cette année là.

Marylène Berne


Kanalreunion.com