Di sak na pou di

Quand le propos est libre….

Témoignages.re / 26 juin 2013

Le 26 juillet 1985, à travers Témoignages, je m’adressais à Raymond Lauret, pour lui dire le plaisir que j’éprouvais chaque matin à lire dans notre journal son billet intitulé "Quand le propos est libre …" Quelques jours après, j’avais l’agréable surprise de recevoir dans ma boite aux lettres, un superbe recueil regroupant l’ensemble de ses billets publiés dans Témoignages jusqu’à cette date, soit 324 pages et pas moins de 305 articles riches d’enseignement tant par la qualité des écrits que par la diversité des sujets traités . Ouvrage que je conserve toujours précieusement.

Quelques semaines plus tard, à sa demande, nous avions déjeuné ensemble quelque part à Saint-Denis et avions échangé essentiellement sur notre journal, Témoignages. Le temps a passé …Je l’ai aperçu un jour à l’occasion d’une manifestation de notre Parti à Sainte-Suzanne, accompagné de son père, je crois, mais malheureusement, je n’ai pu l’aborder. Et cela fait un bout de temps maintenant que je n’ai plus le plaisir de le lire, dans mon journal. Que c’est Dommage.

L’occasion est toute trouvée pour dire que c’est alors avec un brin d’émotion que le mercredi soir 19 juin, à 19H 20, j’ai suivi tout à fait par hasard, sur Télé 1ére, "La malle aux archives", avec les commentaires de Gora Patel et Benoit Ferrand, une courte rétrospective où Raymond Lauret, alors jeune et dynamique adjoint au Maire du Port évoquait le 3 octobre 1985, le chantier titanesque de l’endiguement de la Rivière des Galets. 

Je voulais à travers ces quelques lignes lui adresser un amical salut.

Paul (Saint-André)


Kanalreunion.com