Di sak na pou di

"Que" 500 voix d’avance !?

Témoignages.re / 7 février 2012

M. Alamélou, estimant que M. Gironcel n’a "que" 500 voix d’avance, annonce que les portes de la mairie lui seront ouvertes pour 2014.

Il oublie simplement que, pour cette campagne de 2012, il disposait — en qualité de 1er adjoint, aux côtés de la maire sortante, Mme Pausé — de tout l’appareil municipal. D’autre part, lui et Mme Pausé, se présentaient comme les vrais communistes du PCR, ce qui est une tromperie.

D’ici 2014, il leur faudra apprendre à travailler sans user des moyens municipaux et privés de leur fausse étiquette communiste.

On verra alors ce que pèsent réellement M. Alamélou et Mme Pausé, redevenus simples quidams. Le moment de vérité se rapproche tandis que les 47% de 2012 s’éloigneront et commencent déjà à fondre comme beurre au soleil.

Quant au PCR, le vrai, dont la mort — une fois encore — nous était annoncée comme inéluctable, il semble se porter beaucoup mieux que prévu.
Sa décision d’assainir et de poursuivre sa refondation en renouant avec ses principes porte ses fruits.
Cette leçon devrait conduire celles et ceux qui s’éloignaient de ces principes — tout en se proclamant authentiquement communistes — à se remettre en question avant que ce ne soit la base qui les rappelle à la raison aussi clairement qu’elle l’a fait à Sainte-Suzanne.

Mieux vaut courir le risque de la perte d’une position de pouvoir plutôt que d’accepter la corruption des principes qui, depuis plus d’un demi-siècle, ont forgé le PCR en lui donnant autorité morale et popularité.

Ti-Louis


Kanalreunion.com