Di sak na pou di

Que La Réunion gagne !

Témoignages.re / 17 mai 2010

Un monde incertain

La crise économique, financière, sociale et écologique laisse perplexes plus d’un. Les collectivités tentent tant bien que mal à assumer des compétences (avec des moyens de plus en plus rares), à endiguer la misère, à investir pour l’avenir. Faut-il en rester là ? N’est-il pas opportun de voir plus loin avec clairvoyance et lucidité, d’essayer de sortir de l’impasse et résister et de proposer ?

Comment faire valoir notre exemplarité dans un monde de plus en plus complexe ? Comment être épargnés dans un monde incertain avec toujours plus d’injustices sociales, de pauvreté, de conflits exacerbés ? Comment pourrons-nous infléchir une ligne libérale imposée depuis bien longtemps par une constitution européenne antisociale à bannir ?

Sans nul doute des erreurs d’analyse ont été faites par les grands de ce monde. Sans nul doute aboutissons-nous aux limites d’un modèle occidental plein de contradictions (le FMI venant en aide à un pays dit développé). Le modèle libéral qu’appliquent aujourd’hui nos gouvernants annonce une politique de restriction, de rigueur au détriment des plus faibles. Les cibles sont clairement affichées : la fonction publique, les collectivités locales, le citoyen lambda… Pendant ce temps le paquet fiscal reste en place, l’ISF n’augmente pas et le pays s’endette. L’Europe s’enlise alors que les pays émergents poussent et se positionnent de plus en plus.

En fait faire croire qu’une mondialisation à outrance aurait été une garantie, génératrice de paix, eût été une illusion. L’accroissement des échanges a entraîné encore plus de guerres et d’incertitudes ; guerre en Asie, guerre au Proche-Orient, misère en Afrique, instabilités entre pays dans des zones stratégiques comme l’Asie.

La situation devient de plus en plus incertaine : la guerre nucléaire menace et nous ne sommes pas à l’abri de catastrophes écologiques !

La transition énergétique future sera catastrophique, acculant les pays à innover pour inventer de nouveaux modèles.

Puissions-nous espérer un monde meilleur ! Espérer amoindrir les effets de la suprématie militaire des États-Unis. Espérer de meilleures régulations d’un environnement économique et commercial mondial, espérer la poursuite d’une lutte volontariste pour sauver la planète et éradiquer la pauvreté partout dans le monde. Refuser un modèle unique de culture…

L’unité est essentielle

Notre île, La Réunion (si petite soit elle) ne doit pas rester indifférente à ces grands enjeux mondiaux. Elle doit prendre toute sa place dans les débats à un moment où il nous faut relever les défis de la transition démographique et énergétique ; relever le défi du changement climatique. Elle doit être actrice et non passive. Elle doit être source de propositions avec des solutions ambitieuses afin de sortir de l’impasse. Elle doit insatiablement proposer plutôt que détruire. Proposer pour garder le contrôle de notre économie sous la menace des grandes filiales internationales.
L’unité est indispensable. L’unité réunionnaise est primordiale pour défendre demain notre île. Pour défendre notre île dans les négociations futures avec l’État et l’UE, pour faire valoir nos atouts et défendre notre statut du RUP, pour revendiquer notre part de moyens afin d’assumer les transferts de compétences.

Les élections passées une prise de conscience collective est nécessaire ! Il faut jeter les bases d’un rassemblement encore plus large autour de projets cohérents, autour d’une vision partagée d’avenir ouvrant des pistes afin de résoudre des problèmes qui gangrènent notre société et que la départementalisation n’a toujours pas su résoudre de manière pérenne (le chômage, le logement, la pauvreté et la précarité…). Autour d’un projet solidaire de développement durable bâti sur des bases saines d’unité, de progrès social, d’humanisme, mais aussi de cohérence territoriale. Ce projet devra tenir compte des difficultés et contraintes de l’île (situation sociale aggravée, limites de l’économie marchande...) mais aussi de ses points forts (dynamisme réunionnais, la jeunesse, des forces vives prêtes à se mettre au travail au service de La Réunion, au service des quartiers).
Un projet construit autour des responsabilités partagées pour faire gagner la Réunion.

Que la Réunion gagne !

Éric Fruteau


Kanalreunion.com