Di sak na pou di

Quelques pistes de réflexion pour bouger à vélo sans problème

Témoignages.re / 7 janvier 2010

Un cycliste qui meurt sur la route c’est un double drame : d’abord, la perte d’un ami, d’un frère qui partageait les mêmes joies de se déplacer sur son deux-roues, dans le vent, libre.
Ensuite, la conclusion un peu hâtive de ceux qui sont encore dans l’hésitation à "faire du vélo ou non" et qui se disent : "vous voyez bien, le vélo est dangereux" !
Pas facile de démontrer que le vélo peut être une des solutions de déplacement, chaque fois que c’est possible. La sécurité, on en parle toujours à un moment ou à un autre. Avec raison.
Et même si l’on sait que les piétons eux aussi paient un lourd tribu de leur présence sur la route, le vélo reste encore le plus dangereux dans l’inconscient de certaines personnes.
Mais on sait parfaitement que même si l’on prend vraiment nos précautions — gilets fluo, rétroviseur, rouler bien à notre droite, observer les règles de la circulation —, même alors nous ne sommes jamais certains à 100% d’arriver à destination, ni en voiture, ni à vélo, ni à pied, car on n’a pas entièrement entre nos mains les clefs de la vie…
Personne n’est à l’abri d’un champ visuel limité, d’un éblouissement, d’un moment d’inattention qui va être blessant. Une part d’inconnu, de non maîtrisé fait partie du quotidien.
Davantages d’aménagements routiers en faveur des vélos, plus de prise en compte de la sécurité pour bien voir et être bien vu sur un vélo, un esprit de partage réel de la route et de respect pour tous les modes de déplacement, voilà quelques pistes de réflexion pour y voir un peu plus clair et ne pas rester sur la réflexion "couperet" : vous voyez bien que le vélo est dangereux. Si l’on est prudent, vigilant, attentif et respectueux du code de la route, non seulement il n’y a pas de danger majeur mais en plus il n’y a que du plaisir. C’est mon avis… et vous ?

S.B.
Le Port



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Bonjour et bravo pour votre article,

    je m’associe à la peine et à la douleur de la famille et des amis de ce monsieur. Un accident de la route est toujours un drame insupportable.

    Je partage votre vision du partage de la voirie urbaine.

    Je crois que notre société doit prendre conscience et faire évoluer son usage de la voiture.

    Ce sont les voitures qui sont dangereuses. Pour les piétions, pour les cyclistes, pour les handicapés, pour les poussettes ! En Ville !
    C’est la place de la voiture en ville que nous devons repenser.

    Autant la voiture reste absolument nécessaire et synonyme d’indépendance et de liberté à la campagne ou lorsque l’on veut sortir de la ville.

    Mais en ville, la voiture n’est plus à sa place. La ville doit redevenir un lieu de vie, de calme, de sérénité. Pour aller à l’école, chercher son pain, acheter un livre, boire un café, faire ses courses, la voiture n’est pas adaptée.

    Nous nous battons en métropole aussi pour ce progrès qui redonne la ville à ses habitants.

    Bien à vous.

    Maëlic
    MDB Poissy à vélo

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com