Di sak na pou di

Question de choix

Courrier des lecteurs de Témoignages / 17 mai 2015

La France n’a pas “pu” assister aux cérémonies de commémoration de la victoire sur les nazis, en Russie. Les défilés militaires en Russie ont des connotations guerrières. Tiens, ailleurs, ce sont des marches pacifiques. Les Russes ont pourtant grandement aidé à la débâcle des troupes d’Hitler pendant la deuxième guerre mondiale, ils ont eu 27 millions de morts mais les dirigeants européens boudent et jouent les vierges offensées. Le gouvernement socialiste français ne « peut " plus vendre les 2 navires Mistral à la Russie, un marché de 1,2 milliards d’euros, car il juge l’attitude de Poutine vis-à-vis de l’Ukraine, condamnable. Par contre, il trouve absolument magnifique le contrat de vente d’avions Rafale avec le grand pays “démocratique” qu’est le Qatar. 24 Rafales, contrat de 6,3 milliards d’euros.

Bien sûr, clame le président Hollande, il n’y a pas eu de contrepartie… Le Qatar, emploie des centaines de milliers de travailleurs migrants sur ses chantiers, dont celui pour la coupe du monde, avec tant de maltraitance que l’on peut parler de travaux forcés ou d’esclavage. Le poète Mohammed Al Ajami est en prison car il a osé critiqué son gouvernement lors de la conférence de Doha en 2012.

La Charia, interdit toutes relations sexuelles hors mariage, les relations extra-conjugales sont aussi interdites et l’homosexualité peut être punie de mort. Quel bel exemple de pays fréquentable avec en plus des soupçons de financement qatari aux mouvements djihadistes !.. Il doit s’agir de la part de nos dirigeants du même soutien indéfectible que celui prôné à l’Etat israélien par le président Hollande, quand il y était en visite officielle. Nos choix nous définissent, ceux des dirigeants socialistes sont assez parlants en politique étrangère.

Marylène Berne


Kanalreunion.com