Di sak na pou di

Régionales : une petite place, siouplé !

Témoignages.re / 28 août 2015

JPEG - 64.1 ko
Vouloir prendre le pouvoir à la Région est une chose, mais pourquoi faire ?

Les régionales, ça y est ! C’est parti pour de bon.L’échéance approchant, les quémandeurs « d’1 ti mandat » au Palais du Moufia, se manifestent. Ce n’est que le début. Du beau spectacle en perspective ! Tout laisse à penser qu’il va se poursuivre jusqu’à veille du dépôt des listes. Le public n’aura pas, il est presque certain, à regretter le cirque Zavatta.

A propos de mandat, Il faut rappeler que pour espérer être élu dans le cas d’un scrutin de liste, à la représentation proportionnelle, tel appliqué pour les régionales, la condition première est de figurer en bonne position sur les listes susceptibles de (négocier) disputer le second tour. Inutile de dire que dans le contexte actuel, les places éligibles seront chères. C’est là où les choses se corsent pour nos mendigots nickelés.

Et c’est la raison pour laquelle, depuis un certain temps déjà, ces « alimentaires » usent de leurs talents, rivalisent d’efforts et d’initiatives, pour tenter de faire fléchir ou de séduire les principales têtes d’affiche. A chacun sa méthode, sa stratégie : Cela passe par le chantage, la trahison, l’hypocrisie, les leçons de morale politique, ou encore la flagornerie en tout genre…etc. Et bien entendu, tous se flattant d’être capables, irréprochables et des modèles d’intégrité, par excellence !

Ah, qu’ils sont forts ces mendigots et prêts à tout, quand il s’agit de pognon, du pouvoir et d’assouvir leur besoin ardent de Lumière… Et, sur ce plan, on peut leur faire confiance, tant certains ont déjà prouvé, qu’en la matière, ils sont passés maitre dans l’art. Mais attention quand même, car dit-on, les lumières que l’on perçoit, et que l’on veut absolument atteindre, ne sont souvent que des feux-follet.

Cela étant, au moment où la Réunion est au plus mal, le petit peuple souffre, la classe politique est pointée du doigt et les électeurs désertant de plus en plus les bureaux de vote, il est attristant d’assister à ce spectacle affligeant. Un spectacle qui donne la nausée. Mais visiblement pas à tout le monde, puisque certains applaudissent, estimant même, au contraire, que « la politique y retrouve là ses lettres de noblesse » ! A chacun ses pratiques et ses cultures…politiques.

Paul Dennemont
Saint-André


Kanalreunion.com