Di sak na pou di

Réponse à Gérard Jeanneau : obsessions

Témoignages.re / 17 janvier 2013

Dans l’édition du “Quotidien” du 15 janvier, Gérard Jeanneau s’amuse à bon compte à propos du billet « Ce que nous dit la Sainte Famille » que nous avions adressé à la presse. Il s’agissait d’un bref commentaire d’une intervention du philosophe Michel Serres montrant que le récit chrétien invitait à penser la relation parentale comme accueil assumé de l’enfant plutôt que comme reproduction uniquement naturelle.

Il se fait plaisir par son titre « Michel a sorti en vain ses serres » et dès les premières lignes en catégorisant « Brigitte Croisier et Reynolds Michel, deux bons apôtres du PCR ». Il voit rouge ce Monsieur et ça l’empêche de penser plus loin. Obsession qui resurgit à la fin où il attribue aux deux signataires « la filiation spirituelle » de « Bondié latèr », terme appliqué jadis à Paul Vergès. Obsession quand il renvoie Michel Serres à la Franc-Maçonnerie. Il en tire comme conclusion que les uns et les autres ne peuvent être que des « sophistes ».

Autrement dit, au lieu d’argumenter sur le contenu du discours, il cherche à en dévaloriser les auteurs, en leur niant toute légitimité intellectuelle, en leur refusant la capacité à penser par eux-mêmes. Il le fait en les réduisant à une seule appartenance, réelle ou supposée.

Eh bien, même si Monsieur Jeanneau n’aime pas ça, nous lui offrons une petite touche supplémentaire de philosophie. « Le raciste vous traite comme si votre identité s’épuisait en l’une de vos appartenances ; pour lui, vous êtes noir ou mâle ou catholique ou roux (…). Il vous cloue dans une case comme un entomologiste pique d’une aiguille tel insecte dans sa collection » … Michel Serres ( L’incandescent, Editions Le Pommier, Livre de poche, 2003, p. 153)

Nous n’adopterons pas la même attitude en renvoyant Monsieur Jeanneau à ses propres convictions politiques, affichées clairement par ailleurs. Nous dirons simplement : « Boug la i fé dantèl ! ».

Brigitte Croisier, Reynolds Michel


Kanalreunion.com