Di sak na pou di

Réponse à Monsieur Vergoz

Témoignages.re / 13 avril 2017

JPEG - 96.6 ko

A propos de la prise de position de Jean-Luc Mélenchon sur la nouvelle route du littoral, Monsieur Vergoz, dans une lettre de lecteur, revient sur une décision de la commission permanente du Conseil Régional du 02 mars 2010 présidée par Paul Vergès. Il affirme que cette solution retenue ce jour-là est identique au projet de la majorité actuelle de la Région et s’indigne de la critique de M. Mélenchon… Mensonge !

La solution de 2010 prévoyait une 2 fois 2 voies alors qu’aujourd’hui il est proposé 2 fois 3 voies avec tous les surcoûts correspondants, en outre, rien n’est prévu pour l’arrivée sur Saint-Denis où l’on passera de 6 voies à 2 voies… et l’approvisionnement en roches pour la digue n’a pas été anticipé alors que nous devions utiliser les déblais du tunnel du tram-train à cet effet.

Monsieur Vergoz a l’art de cacher aux lecteurs que ce projet de sécurisation de la route du littoral faisait partie d’un TOUT, avec la réalisation du tram-train, dans un premier temps entre Saint-Paul et Sainte-Marie puis vers Saint-Pierre et Saint-Joseph dans le sud et Saint-Benoit à l’est.

Ce grand programme de déplacement privilégiait le transport en commun tout en sécurisant les usagers de la route. Il ne faut pas oublier que Monsieur Vergoz était un opposant systématique à la construction de la route des tamarins, pourtant unanimement appréciée. Les contradictions ne semblent pas le gêner, puisqu’il soutient sans état d’âme un candidat qui n’a pas été désigné par le parti dont il est pourtant Sénateur.

Philippe Berne, président de la commission de l’aménagement du territoire du Conseil Régional (1998-2010)


Kanalreunion.com