Di sak na pou di

Requins à La Réunion : enquête du journal Le Parisien

Témoignages.re / 8 août 2014

Bien que suivant de près l’affaire « requin » depuis plusieurs années, j’avoue avoir appris des choses dont on n’a pas ou peu parlé à La Réunion, grâce au journal Le Parisien.

1 – Habituellement les requins ne sont pas amateurs de chair humaine.
2 – Ce n’est probablement pas la réserve marine qui attire les requins, mais au contraire, c’est parce qu’il y a de moins en moins de poissons sur nos côtes, que le requin, affamé, s’attaquerait à d’autres proies que ses proies habituelles.
3 – En laissant se repeupler la réserve marine, on rétablirait l’équilibre biologique de la mer. Le requin trouverait à nouveau son alimentation habituelle et ne s’attaquerait plus à l’homme.
4 – C’est en baie de St. Paul qu’il y a eu le plus de victimes. Cela s’explique probablement par la présence d’eau douce odorante évacuée dans cette baie par la station d’épuration vétuste de St Paul. Il se trouve en effet que les requins sont attirés par ce type de rejets.

Si tout cela est exact, il faut arrêter de dire n’importe quoi et prendre rapidement les mesures qui s’imposent :
1 – Protéger efficacement la réserve marine.
2 – Mettre rapidement la station d’épuration de St. Paul aux normes.
En attendant les résultats de ces opérations, protégeons bien-sur les baigneurs et les surfeurs avec toutes les techniques possibles, mais évitons le catastrophisme et gardons à l’esprit qu’un jour, tout devrait rentrer dans l’ordre. C’est en se montrant un peu plus curieux des lois de la Nature, qu’il nous sera plus facile, de nous comporter en citoyen responsable et de préparer un avenir plus serein à nos enfants.

François MAUGIS
Président de l’association Energie Environnement


Kanalreunion.com