Di sak na pou di

Respèkt a nou !

Témoignages.re / 17 août 2010

Que faisait une patrouille de police dans la rue piétonne Maréchal Leclerc en pleine heure de pointe, le 2ème jour du Ramadan et jour de prière (vendredi) devant la mosquée de Saint Denis, si ce n’est trouver des prétextes pour entraver le libre exercice de culte de la communauté musulmane ?

La toute puissance que s’octroient les agents dépositaires de l’autorité publique pour agresser une foule de fidèles venue se recueillir dans le calme le plus absolu, procéder à des arrestations et user de grenades lacrymogènes au milieu d’enfants, est intolérable. Ce climat de violence et de xénophobie, digne d’une banlieue française, instauré par ceux-là mêmes qui sont censés protéger les citoyens et garantir l’ordre et la sûreté publics, est pour le moins inquiétant.

La politique de stigmatisation des « français d’origine étrangère » menée par le président Nicolas Sarkozy et dénoncée par les experts de l’ONU du comité de lutte contre les discriminations raciales semble déteindre sur les agents de l’ordre public ici, à La Réunion.

Peut-être cette politique xénophobe réussit elle à instrumentaliser, à des fins électoralistes, le sentiment d’insécurité dans l’Hexagone, mais à La Réunion, nos communautés ont toujours réussi à cohabiter dans l’harmonie, la tolérance et la solidarité.

À La Réunion, nous sommes tous des immigrés. Notre peuple est issu de civilisations différentes, si bien que notre unité s’est construite autour des valeurs de respect et de tolérance. À La Réunion, aucune communauté n’est considérée comme étant inférieure à une autre.

L’amalgame délinquants/Français d’origine étrangère, pour ne pas dire musulmans, n’a pas sa place et n’a pas lieu d’être à La Réunion. Notre unité aura le dernier mot. Nous ne nous laisserons pas faire.

Respekt a nou ! Dans ce “nou”, il n’y a pas seulement notre couleur de peau, mais aussi nos cultures, religions et cultes, notre langue et notre histoire.

Emilie Assati, pour le collectif Non au racisme ! Respekt a nou !



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Malheureusement l’UMP ressemble de plus en plus à un parti d’extrême droite.
    Les citoyens responsables doivent s’élever contre cette politique xénophobe.
    Nicolas Sarkozy finira par le payer très cher !
    Qui sème le vent récolte la tempête !!

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Bravo Emilie pour ton cri, qui comme celui de Sylvie découle sur "Respèkt a nou" et bien sûr dans ce "nou" : "nana no’t tout’ pou nout’ tout’"

    N’oublions pas la brèche à Copy,

    le tribunal qui ne sanctionne pas l’insulte faite aux réunionnais : (ce sont tous des nègres et tous des p...),

    le proviseur qui n’enseigne pas cette merde (notre langue parlée créole réunionnaise) dans son établissement,

    le Président de la République ou de "l’arrêt_public" avec ses déclarations de deux sortes de français qui va à l’encontre du 1er article de notre constitution alors qu’il en est le garant,

    ici l’expression "oté ! coup’ pas nou !" tomberait à pic,

    pour maintenant subir les gazs de la Police Nationale dont les pleurs finissent par nourrir la haine.

    "Comment ou y veut que le pays y développe"

    "Not’ tout’ pou nout’ tout’ y faut nu crie : Respèkt a nou !

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • j’ai vécu 2 ans à la réunion, un privilège et sans doute une des expériences les plus enrichissantes de ma vie.
    Mes amis réunionnais m’avaient dit "ou lé pas une zoreil, ou lé une zoréol" parce que pour eux, une partie de mon coeur était créole. Et il l’est resté.
    Je passe mon temps à faire connaître et citer en exemple la réunion, une goutte d’eau dans l’océan...mais je continuerai...

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com