Di sak na pou di

Retraites : l’affaire de tout un peuple…

Témoignages.re / 26 octobre 2010

Le puissant mouvement de résistance au projet de réforme des retraites a fédéré colères et inquiétudes face aux injustices, aux régressions sociales dues au capitalisme ultralibéral financiarisé, et en réaction au cynisme, à l’autoritarisme et aux complicités affairistes du pouvoir.
L’entrée, partout, de la jeunesse dans la mobilisation ouvre une nouvelle phase. A beaucoup d’égards, la situation de la jeunesse, notamment celle des villes et quartiers populaires, reflète toutes les violences, les discriminations, les injustices du système. Le pouvoir va sans aucun doute multiplier provocations et répressions contre les mobilisations de la jeunesse.
Le tous ensemble, dans la grève et dans la rue des pensionnées, des salariées, chômeurs/ses, lycéennes, étudiantes, est la réponse indispensable aux tentatives de diviser et casser le mouvement de protestation. Chacun doit se mobiliser, rejoindre les cortèges, agir là où il se trouve et comme il le peut.
Ensemble pour le retrait du projet de cette réforme des retraites, et ensemble pour chasser Sarkozy et sa clique, ensemble pour faire naître une alternative.

Et surtout, vite, QU’ILS S’EN AILLENT, TOUS ! (*).

Front De Gauche 974

(*) Ce slogan est celui du peuple argentin mobilisé en 2001 contre la politique antisociale de son gouvernement corrompu et du FMI.


Kanalreunion.com