Di sak na pou di

Route du littoral : réponse à Micval

Témoignages.re / 3 février 2010

On ne vous a pas attendu pour étudier les solutions pour cette route. Comme vous n’êtes ici que depuis assez peu de temps, on peut éventuellement vous pardonner votre ignorance en ce qui concerne les débats qui ont été menés avec la population sur ce sujet (en 2004 ou en 2005).
Mais c’est quand même dommage que vous oubliez un truc : c’est l’Etat qui était responsable de cette route, depuis le début. La Région a récupéré le problème à cause du transfert de compétences. Elle a fait faire des études par les ingénieurs des ministères, des spécialistes comme le BRGM, etc… Leur conclusion était unanime : c’est trop dangereux de garder la route actuelle, car si on peut éviter les éboulis, on n’est pas à l’abri d’un effondrement de la falaise (comme en mars 2006).
Il faut donc une autre route. Les experts ont proposé un tracé en mer, soit en digues, soit en viaducs, soit avec les deux. Je crois avoir entendu des ingénieurs dire que la solution du tunnel, même avec vos installations, serait dangereuse, car ça ne permettrait pas de faire passer les camions transportant des matières dangereuses (comme l’essence).
Si à chaque fois qu’une décision est prise, on remet la décision en cause, on n’arrivera jamais à résoudre le problème. C’est peut-être ce que certains cherchent.

Koraly Payet



Un message, un commentaire ?



Messages






  • La route du littorale était dangereuse , mais avec tous les travaux de sécurisation que l’on a déjà réalisés et que l’on a déja programmé , notamment la , purge de la falaise, la pose de filets et la construction de gabion,elle ne sera pas plus dangereuse qu’une autre route, surtout sur les deux voies situées cotés mer qui ne sont fermées qu’en cas d’alerte cyclonique orange . Par conséquent au lieu de la suprimer totalement , on devrait conserver les deux voies côtés mer en la transformant en deux plus une avec possibillités de dépassement alternées tous les kilomètres et bien entendu construire une autre 4voies en montant jusqu’au Ruisseau blanc , soit à environ 400m d’altitude . cette solution de conservation des deux voies côté mer ,permettrait d’éviter le passage de poids lourds et notamment des citernes d’essence par le tunel qu’il faudra réaliser entre le Ruisseau Blanc et st Denis . La longeur totale de cette route passant par les hauts serait inferieure à celle de la route en bord de mer et le pourcentage de la pente serait conforme à la réglementation si on fait déboucher le tunel au pied des collines de Belle Pierre au niveau par exemple du départ du sentier qui monte au Brûlé ou au niveau de l’avenue Gaston monerville . le projet ne serait pas plus coûteux que le projet sur la mer , au contraire , car on travaille sur la terre et on maitrise bien les risques . Si les 34 kilommètres de la route des tamarins ont couté 1,4 milliards d’euros , on peut raisonnablement penser que les 13 ou 14 kilomètres de route à réaliser en passant par les hauts ne coûteront pas plus cher malgrés la nécessité de creuser deux tunels de voies ou un grand tunel pour 4 voies . la liaison de cette nouvelle route avec le boulevard sud pouura être faite par un élargissement des boulvards vauban et mondon ou par la création de nouvelles voies de connection.Et si on veut absolument réaliser un tram train on pourrait combiner les deux tracés et les réaliser en même temps . Cela pourrait permettre de réaliser beaucoup d’économie ,pour financer d’autres projets d’interêt regionaux ,et presente bien d’autres avantages .J’ai déjà développé longuement mon projet depuis 2001 , mais apparament cela n’interresse personne sans doute parce que je ne sors pas d’une grande école et parce que je ne suis pas un élu.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Je shouaiterais compléter la réflexion que j’ai faite hier sur la route du littoral et notament la possibilité de la conserver ne serait ce que les deux voies coté mer , et créer une nouvelle 4 voies combinées éventuellemnt avec le tram train qui passerait par La Montagne . J’ai vérifié les distances en consultant la carte de randonée établie par l’IGN (institut géographique nationale ) et il semble bien que le passage par les hauts que je préconise et plus court que le passage par le bord de mer .
    En effet ,comme la route du litorale actuelle mesure 12km entre le cap Bernard et la POssession au niveau de l’inersection avec le CD qui monte vers ravine à malheur , il est évident que la nouvelle route que l’on veut réaliser au bord de la mer , en tunel et en viaduc sera plus longue d’au moins un km . Or le passage par les hauts ne devrait pas dépasser les 12 km Si le point de départ du tunel qui passerait sous les colines de Belle Pierre démarait juste au dessous du lycée de Belle Pierre pour déboucher juste au dessous de Ruisseau Blanc à la Montagne à l’atitude de 350 m. La trtaversée de la Rivière Saint Denis se ferait à l’altitude de 200m et la route comprendrait trois sections : un prmier tronçon en tunel sous BellePierre de 2km , un deuxieme toujours en tunel depuis la rivière Saint Denis jusqu’à Ruisseau Blanc de 3km et un troisième tronçon à l’air libre depuis le Ruisseau Blanc jusqu’à la Possession de 6,5km . La pente de la route ne dépasserait pas globalement 4,5% sur tout sa longueur . Comme le tracé à l’air libre se situe en grande partie à une altitude comprise entre 250m et 350 m d’altitude il n’est pas nécessaire de réaliser des ouvrages d’art monumentaux pour franchir les ravines .Et l’arrivée à la possession se ferait par viaduc comme à Saint Paul .Même en combinant le tracé du tram train avec celui de la route , L’enemble des travaux nécessaires ne devraient pas dépasser les 1,4 milliards d’euros qu’a coûté la route des tamarins .

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Le troisième troncons à l’air libre aurait au moins 7,5 km de long et non 6,5 comme je l’ai indiqué . Ce qui nous donne une longueur totale de 12,5Km toujours plus courte que celle de la route au bord de la mer . La liaison de cette nouvelle route avec le réseau existant se ferait en élargissant la rue Ruisseau des noirs et le boulevard Gaston monerville depuis le tunel jusqu’au boulevard sud . Ces travaux ne vont pas générer un surcôut important puisque ces voies ont déjà une emprise assez large et ne sont bordées que par des habitations de faible valeur foncière .

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com