Di sak na pou di

Saint-André, une rentrée 2015 catastrophique

Courrier des lecteurs de Témoignages / 27 août 2015

Nous constatons que cette rentrée 2015 se déroule de manière catastrophique.
En effet, de mémoire de la communauté éducative (parents d’élèves, enseignants, directeurs d’école, employés communaux …), c’est la pire des rentrées depuis plusieurs années. Les dysfonctionnements sont criants.

1/ une pénurie de personnel, des moyens matériels qui tardent
En 2014, juste après les élections, tous ont constaté l’embauche massive (certaines écoles se trouvant même en sur-effectif), sans doute pour répondre aux promesses électorales. En fait, au vu de la situation en 2015, on est en droit de s’interroger.
Pour cette rentrée donc, un an plus tard, toutes les écoles de notre commune sont passées en REP et REP plus (Réseau d’Education Prioritaire), bénéficiant de ce fait de moyens supplémentaires de l’Education nationale. Au même moment, ici à saint-André, nous déplorons le manque de moyens humains pour les conditions d’accueil de nos enfants, d’où une véritable désorganisation.
Cette désorganisation, cette pénurie du personnel sont accentuées par le déplacement abusif et arbitraire de certains personnels. Au mépris de l’humain, des agents avec plus de 30 ans de service dans une école se trouvent être déplacés du jour au lendemain sans préavis.
En termes de matériels pédagogiques, des enseignants nous informent, qu’à ce jour, beaucoup de matériels n’ont pas encore été livrés. De manière organisée, le matériel aurait dû être réceptionné avant la rentrée.

2/le transport scolaire : un service maintenant payant, un service pourtant dégradé !
Une des premières décisions arrêtées par la nouvelle majorité de la CIREST a été de rendre payant le service de transport scolaire.
Les parents, les élèves auraient pu espérer, pour cette rentrée, une meilleure qualité de service. Au contraire, au détriment de la sécurité de nos marmailles, de graves dysfonctionnements sont à déplorer (des élèves qui ne sont pas pris en charge, des bus en retard, des points d’arrêt sans passage de bus). Nous comprenons le mécontentement exprimé par les usagers.
Ces dernières années, la communauté éducative était habituée à beaucoup mieux. Dans l’intérêt et la sécurité de nos enfants, nous invitons la majorité municipale et la CIREST à prendre les dispositions nécessaires pour améliorer le déroulement de cette rentrée. Et nous les invitons à créer d’ores et déjà les conditions pour la prochaine rentrée scolaire. Gérer, c’est prévoir !

Alain Aquiliméba
Conseiller municipal
Conseiller communautaire


Kanalreunion.com