Di sak na pou di

Saint Paul i commandera pas nous !

Témoignages.re / 5 février 2014

Dans la campagne actuelle au Port, de plus en plus d’éléments confirment les orientations de ceux qui brigueront le suffrage des électeurs en mars prochain. Des événements récents nous amènent à constater des faits pas forcément avantageux pour le Port. Ces faits nous interrogent sur l’avenir et la capacité de certains candidats à défendre les intérêts des habitants.

On en sait plus maintenant sur les orientations des candidats. Concernant le candidat PLR Olivier Hoarau, il souffre visiblement d’un manque flagrant d’autonomie dans les positions qu’il doit défendre pour la ville. Dans son programme et orientation politique si cela se fait, les Portois n’auront plus aucun contrôle sur leur ville. Celui-ci n’arrive pas à faire un pas ou à dire une chose sans l’autorisation de sa maîtresse saint-pauloise, d’où son surnom qui circule dans la ville : Mamaoutai. On peut en rire mais cela est dangereux. Si lui accepte ce diktat, il n’est pas concevable de rester sans réagir à la volonté manifeste de Saint Paul de mettre Le Port sous tutelle comme c’est le cas aujourd’hui au TCO. L’hégémonie d’une commune sur une autre n’est pas dans l’esprit de l’intercommunalité.

Et là pour preuve aucune position d’Olivier Hoarau candidat au Port pour défendre les intérêts de la commune !

Son programme ? Il prône le changement. Oui le changement pour faire quoi ? Pour régresser ? Aucune innovation ! faire du neuf avec des choses déjà existantes ou des projets portés par la majorité municipale qu’il dénigre pourtant tout en étant adjoint jusqu’en 2012, soit il y a encore un an et demi ! Adjoint chargé du Développement économique en plus !. Qu’a-t-il fait alors pour les commerçants du Port ? Qu’a-t-il fait pour accompagner les entreprises et les jeunes ? Il place sa campagne dans le dénigrement et l’aigreur, cela n’inspire en général rien de bon !

Comme tous, je souhaiterais avant tout une politique axée sur plus de proximité, qui accompagne et crée des emplois ainsi que l’accès aux logements. Dans le contexte actuel, on veut plutôt de la stabilité. Si on écoute Olivier Hoarau celui-ci va plutôt détruire tout ce qui a été réalisé et remettre en question les projets en cours ! Pour exemple, il compte remettre en question l’extension du Jumbo (qui va créer plus de 200 emplois). On se demande comment, vu que ce n’est pas le Maire qui décide sur ce point, mais une Commission. Que propose t-il d’autre en échange ? Rien !

Par contre ce qu’il ne dit pas c’est que c’est le Port qui contribue le plus au niveau des finances du TCO. C’est pour cette raison que Bello veut en prendre le contrôle pour tout décider. Donc ça sera avec l’argent des Portois qu’elle fera sa politique à Saint-Paul. On attend toujours les résultats des belles promesses des législatives, qu’est ce le Port a bénéficié ? Pas grand chose par rapport à Saint Paul. Si c’est normal qu’elle défende les intérêts de Saint Paul puisqu’elle en est deputée maire, il est logique que nous attendons d’un futur maire la défense des seuls intérêts des Portois !

Nous ne serons pas dupes et il est clair que les Portois décideront que Saint-Paul i ça va pas command a nous ! Nou lé fier d’etre Portois et nou la pa besoin d’un Mamaouté au Port ! Le Port ne veut pas être le chien maigre (dixit les propos tenus au meeting d’Olivier Hoarau vendredi dernier) du chien gras Saint Paulois.

J.R (Le Port)


Kanalreunion.com