Di sak na pou di

« Sans mon voile intégral... »

Courrier des lecteurs de Témoignages / 18 janvier 2015

Ayant porté ce voile pendant 25 ans, il est devenu comme ma seconde peau et fait partie intégrante de ma personnalité. Croyez-vous que je puisse l’enlever comme on change de robe ??
Et toutes ces femmes d’imams et de savants religieux qui se sont expatriées de l’Inde pour venir s’installer ici il y a plus de 30 ans (les premières à avoir porté le voile intégral à La Réunion), pensez-vous qu’on puisse imposer à des femmes aussi respectables de se séparer de leur tenue vestimentaire religieuse ?

Sans parler des nombreuses alimas (enseignantes diplômées de théologie musulmane), ainsi que leurs étudiantes qui le portent aussi. Ces femmes ont étudié des livres authentiques pendant au moins 5 ans dans le but de transmettre un savoir concernant les domaines sociaux, juridiques, etc. Elles sont donc bien placées pour connaitre l’importance du voile intégral et pour elles, impossible d’envisager de l’enlever. Sauf évidemment lors des contrôles d’identité.

Tous ces détails sont importants pour comprendre notre attachement à ce voile qui est bien plus qu’un bout de tissu. Le gouvernement précédent, en votant la loi contre le voile intégral, n’a pas cherché à connaître les raisons profondes du port de ce voile et l’ont attribué à un signe d’appartenance à l’Islam radical. Il a même été dit que c’étaient nos maris qui nous obligeaient à le porter ! « Nous devons libérer les femmes à la bourka ! » LOL. Comme si on n’était pas suffisamment instruites et indépendantes pour choisir notre tenue vestimentaire de notre propre gré…

Nous pensions que le nouveau gouvernement allait être plus compréhensif à notre égard, mais voilà que cet arrêt préfectoral nous tombe dessus. Est-ce votre cadeau de Nouvel an Monsieur le Préfet ? Avez vous consulté les autorités religieuses musulmanes comme l’a fait le préfet précédent, avant de prendre une telle décision ? Et comme par hasard, cet arrêté coïncide avec les attentats de Paris ! Il semblerait pour certains, qu’il n’y ait pas de différence entre un homme cagoulé et une femme entièrement voilée ! Eh bien, sachez que si nous cachons notre visage, c’est par amour pour Dieu et non pour semer la terreur ! Nous condamnons toute forme de violence et de terrorisme parce que cela est contraire à l’Islam. Lorsque notre Prophète Mohammad fut persécuté et même grièvement blessé, il n’a pas cherché à se venger, au contraire, il a pardonné à ses agresseurs et a prié pour eux.

Islam vient du mot “salam”, qui signifie “paix” et nous, tout ce que nous souhaitons, c’est qu’on nous laisse en paix. Nous n’avons commis aucun crime ni délit, pourtant nous nous faisons arrêter et humilier par la police en pleine rue. Dernièrement encore à Saint Louis, des policiers ont poursuivi des femmes voilées qui sortaient d’une “messe”musulmane. Et là, qui sème la terreur ?

Nous sommes également tristes de constater que cette loi est en train de diviser la population Réunionnaise qui, à l’origine, est réputée pour sa tolérance et son respect du culte de chacun. En effet, nous constatons de plus en plus de remarques islamophobes, de harcèlements, et d’insultes à notre égard. Rouv zot zieu Rénioné ! Zot i voi pa la Réunion du viv ensemb lé en train d’mourir !
 
A tous ceux qui pensent que nous sommes un danger pour la population, je vous dis : notre arme c’est la prière, rien de plus. Je souhaite bon courage à toutes nos sœurs musulmanes qui souffrent en silence et qui n’osent plus sortir de chez elles. Faites preuve de patience. Dieu vient toujours en aide aux opprimés…

Aïcha, Réunionnaise, Musulmane et fière de l’être


Kanalreunion.com