Di sak na pou di

Si di a zot

Témoignages.re / 7 janvier 2012

• Grève à la Poste de la Petite Ile

À l’appel de la CGTR et de FO, plusieurs guichetiers ont cessé le travail hier à la Poste de la Petite Ile. Ils revendiquent de meilleures conditions de travail. Les bureaux de Piton Goyaves et de la route Hubert Delisle étaient fermés.
Dans un communiqué, la direction dit avoir répondu aux revendications.

• Le Camp Olympique : des Seychelles à La Réunion

Samedi 17 décembre, l’heure des vacances n’a pas encore sonnée pour tout le monde. La délégation des jeunes qui a participé aux JIOI aux Seychelles, a rendez-vous au CROS pour faire le bilan du Camp Olympique de la Jeunesse.
La satisfaction est générale, surtout dans le cadre des échanges avec les autres délégations et le travail réalisé pour présenter et représenter honorablement La Réunion. Vivre un si grand moment avec d’autres jeunes de la zone, des sportifs des différentes îles, ne peut qu’aider à mieux se connaître et découvrir les autres.
Avant la remise de DVD, d’un compte rendu et surtout d’un album photos, tous ont pu s’exprimer individuellement pour dire comment ils envisagent la suite de leurs actions qui pourraient les conduire vers les jeux de 2015.
La présence de la Directrice de la Direction de la Jeunesse des Sports et de la Cohésion Sociale, ainsi que d’un représentant du Conseil Régional, montre bien l’intérêt que portent ces personnalités à cette volonté du CROS, de développer des échanges sur les valeurs de l’Olympisme.
Un programme de rencontres sera mis en place avec ces jeunes autour de ces valeurs, de la pratique sportive et également dans l’accompagnement de leurs échanges avec les autres jeunes de l’île Maurice, des Seychelles, de Madagascar, de Mayotte et des Comores.

• En France, les collectivités courtisent les épargnants

Pour compenser la crise des liquidités, des collectivités se tournent directement vers les épargnants en proposant de souscrire à des emprunts obligataires. Extraits d’un article de "la Tribune" paru le 28 décembre dernier :
« Les Pays de Loire ont été les premiers à lancer un emprunt obligataire (à 4% sur six ans), en 2009, dans le sillage de la crise financière de 2008, pour favoriser les investissements dans les transports ferroviaires, les lycées et la recherche. Avec succès puisqu’alors, la quasi-totalité des 80 millions d’euros collectés en 15 jours l’avaient été auprès des particuliers. Fin novembre, leur président du conseil régional Jacques Auxiette (PS), a annoncé le lancement d’un second emprunt, de 100 millions. Mais depuis, la région a réfléchi avec les banques, potentielles concurrentes, à de nouvelles modalités : « Les banques ont, elles aussi du mal à se financer et recueillir l’épargne. L’idée est donc de lancer une collecte conjointe de 500 millions d’euros, dont 25% par la région, pour soutenir essentiellement le développement des PME de la filière aéronautique », indique à « La Tribune », Jacques Auxiette, citant l’exemple allemand.
L’initiative ligérienne de 2009 a fait des émules puisque ces derniers mois, le Limousin, l’Auvergne et Rhône-Alpes ont également fait appel à l’épargne populaire. À chaque fois, prime le souci de se doter d’un outil supplémentaire de soutien de l’économie locale. L’Auvergne compte ainsi alimenter le fonds d’investissement Auvergne durable (FIAD) pour aider les PME et TPE. Et déjà, les régions Île-de-France, Centre et PACA ont annoncé leur volonté de faire de même en 2012 pour des montants allant de 20 à 150 millions d’euros. »


Kanalreunion.com