Di sak na pou di

Si di a zot

Témoignages.re / 24 janvier 2012

• Suppression de postes : protestations de l’UNSA
Alors que nous savions depuis la mi-décembre que 156 postes d’enseignants (87 dans le second degré et 69 dans le premier degré) seront supprimés pour la rentrée 2012-13, le recteur vient d’annoncer ses choix concernant les collèges et les lycées qu’il présentera au Comité Technique du 27 janvier 2012.

C’est encore une fois les lycées professionnels qui paieront le plus lourd tribut avec une suppression de près de 47 postes pour une diminution d’effectif de 390 élèves. Les collèges qui ont connu une augmentation des effectifs en 2011 verront leurs moyens d’enseignement amputés de près de 43 équivalents temps pleins. La prévision d’effectif en lycées est une augmentation de 300 élèves, ce qui leur donne droit à un moyen de plus !!!!

Alors que l’Académie de La Réunion avait obtenu de 1998 à 2001 un « plan de rattrapage » reconnaissant ainsi son retard en matière éducative, perd depuis 5 ans ces moyens qui devaient lui permettre de faire mieux réussir les élèves. Le SE-UNSA condamne cette politique purement comptable qui ne tient pas compte des difficultés spécifiques de notre département, les lycées et collèges ont perdu 82 postes l’an dernier, 87 cette année, trop c’est trop.

• Sécheresse dans le Sud : Les planteurs réclament une aide financière
Hier, les planteurs de cannes du Sud ont manifesté devant les locaux de la DAAF (Direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt) de Saint-Pierre afin de réclamer leur indemnisation face à la sécheresse de 2011, qui a eu d’importantes répercussions sur la campagne sucrière. Ils étaient environ une soixantaine à avoir fait le déplacement pour déposer une motion auprès de la DAAF. « 200 planteurs de cannes sont concernés et souffrent de la sécheresse. Certains ont perdu jusqu’à 35% de leur production. Pour pallier les pertes de production, on a besoin de ces aides le plus rapidement possible », explique Jean-Bernard Maratchia, vice-président de la CGPER.

Les exploitants agricoles souffrent de la sécheresse et ont tenu à le faire savoir aux pouvoirs publics. Une délégation a été reçue vers 10 heures hier par la Direction de la DAAF de Saint-Pierre. « Nous réclamons le versement des aides prévues en cas de sécheresse. On a voulu mettre la pression pour faire avancer les dossiers plus rapidement », indiquait Jean-Bernard Maratchia.
Après l’entretien avec la Direction de la DAAF, les planteurs ont eu la confirmation que leurs dossiers étaient en bonne voie et que leurs indemnités devraient être versées d’ici la mi-mars. Ils sont donc repartis satisfaits.
(Source Imaz Press Réunion)

• Sarkozy en Guyane : pompiers assiégés par des gendarmes
En Guyane, les pompiers avaient fait part de leur volonté de manifester pour demander davantage de moyens pour travailler. La Guyane est un pays de plusieurs dizaines de milliers de kilomètres carrés, elle est bien plus vaste qu’une région et a une superficie comparable à celle du Portugal.

Pourtant, les pompiers n’ont aucun hélicoptère pour intervenir sur un territoire aussi vaste. Aussi comptaient-ils profiter de la venue du chef de l’État pour lui faire remonter cette information.

Mais pour Paris, pas question que le meeting de lancement de la campagne de l’UMP soit contrarié. Ordre a été donné aux gendarmes mobiles d’organiser le blocus des casernes de Cayenne et de Rémire, indique "France-Guyane", « en cas d’interventions, les véhicules des pompiers étaient inspectés et la réalité de leur mission vérifiée ». Des casernes de pompiers encerclées par des gendarmes, une image inhabituelle dans une démocratie.

• Débat de la Fondation France Outre-mer
Le 30 janvier, un débat aura lieu à l’hôtel “Le Saint-Denis” à 9 heures, organisé par la Fondation France Outre-mer. Parmi les thèmes qui seront abordés, l’emploi, notamment des jeunes, le logement et le développement économique, avec un accent mis sur le secteur du BTP.


Kanalreunion.com