Di sak na pou di

Si di a zot

Témoignages.re / 27 janvier 2012

• Des vélos à assistance électrique pour les postiers
Mercredi, les postiers de Saint-Joseph ont reçu leurs premiers vélos à assistance électrique.
Tout est parti du plan de déplacement entreprise réalisé en 2007 par La Poste. Il vise à diminuer les émissions de CO2 en changeant les comportements. Une enquête réalisée auprès des postiers a permis à La Poste de recenser 117 volontaires sur 2.000 postiers. Cinquante d’entre eux sont sélectionnés selon les deux critères prédéfinis : premièrement, effectuer entre 10 et 40 km par jour aller/retour, et deuxièmement, rouler en voiture sur ses trajets domicile-travail avant d’utiliser le VAE. Ils s’engagent, par la signature d’une charte, à venir 4 jours sur 5 ou 5 jours sur 6 à vélo au travail. Après une période de trois ans de pratique quasi quotidienne, ils auront le plaisir d’être propriétaires de cet outil de transport.
Ce projet innovant a été accompagné et soutenu par l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) pour un montant de 40% de la totalité des dépenses hors taxe.
Ce vélo a un moteur électrique, alimenté par une batterie. Il ne se substitue pas au pédalage, c’est une assistance. Ainsi, pour franchir une côte, le moteur fournit la moitié de l’énergie, l’autre venant du cycliste.
C’est mercredi qu’a eu lieu à Saint-Joseph la remise des premiers vélos à assistance électrique.

• Un local pour les familles en attente de parloirs dans le Sud
Dans le Nord, l’association Prend un asseoir a créé un espace pour les familles des détenus en attente de parloirs. Après le déménagement de Juliette Dodu à Domenjod, Prend un asseoir dispose d’un local tout neuf et spécialement aménagé mis à disposition par l’administration pénitentiaire.
Dans le Sud, les familles de détenus de la Maison d’arrêt de Saint-Pierre n’avaient pas droit à ce service. Mais la mobilisation de la Croix-Rouge a permis de pallier à ce manque. Un lieu d’accueil pour les familles en attente de parloirs situé à l’entrée de la Maison d’arrêt a ouvert ses portes en juillet 2011. La structure, animée par 6 bénévoles de la Croix-Rouge française, accueille 5 jours par semaine les familles qui viennent rendre visite à leurs proches. Il a été inauguré mercredi.
Ce local de 10 mètres carrés est bien équipé à présent (mobilier, jouets...). Ce lieu permet aux proches des personnes détenues de se détendre et d’échanger avec d’autres personnes qui sont dans la même situation. Depuis le démarrage de l’action, les familles bénéficiaires de ce nouvel espace solidaire semblent totalement satisfaites de cette initiative qui répond à leur besoin de se sentir soutenues et accompagnées dans ce milieu carcéral. Dans ce local, elles viennent chercher le réconfort. C’est pourquoi l’écoute est primordiale dans la mission des bénévoles qui souhaitent pour l’avenir ne plus se limiter à l’accueil, mais également lutter contre la précarité en détention. Dans cette optique, les bénévoles se sont mobilisés pour monter un projet permettant aux détenus sans ressources d’accéder au téléphone en leur apportant une aide financière.


Kanalreunion.com