Di sak na pou di

Sita Matutina, ça balance à Stella !

Témoignages.re / 3 mars 2011

Il n’y a pas à dire, ça balance à Stella ces temps-ci. Ce lieu de mémoire dédié à l’histoire agricole a été le théâtre d’une innovation majeure. Qui n’a pas entendu de la part d’un de ses professeurs qu’une porte doit être ouverte ou fermée ? Voilà la chose réglée avec les journées portes ouvertes-closes. Les journées portes grandes fermées, quoi ! Un concept qu’il faut saluer tant on entend trop souvent dire que les élus manquent d’imagination.

Le scénariste de ce “Doors wide shut” est le tout nouveau vice-président délégué à la culture à la Région, Jean-François Sita. Dans son souci de mener des travaux dans un musée dont il faut convenir qu’il en a bien besoin, l’édile culturel oublie de donner l’information aux agents de cette institution concernant leur sort durant l’année que devrait durer le chantier. Gênant puisque durant cette période il semble qu’ils soient licenciés économiques. Une broutille, ou plutôt une paille-canne, sans doute pour lui. Mais un oubli fâcheux pour les salariés de ce lieu de mémoire. Ils se sont donc chargés de le lui rappeler à l’occasion de la journée de dimanche dont les portes ne furent jamais ouvertes.

À la décharge de l’élu de la Région il est utile de rappeler qu’il est entrepreneur en bâtiment dans le civil, au Tampon, et donc sans doute plus soucieux de bétonner que de dialoguer. On ne se refait pas, c’est culturel.

Stella Matutina, “l’étoile du matin” a tôt brillé de mille feux roulant des discussions entre le personnel, les membres du conseil d’administration et notre petit Bouygue local délégué à la culture.

Las, le Sita, lui, n’est manifestement pas du matutina à en juger par son humeur quand il enjoint au maire de Saint-Leu, membre du conseil d’administration : « Ferme ta gueule ». Hach ! Kultureuh, quand tu nous tiens ! Il faut dire que le délégué régional à la culture ne pouvait pas moins s’il souhaitait rester au niveau de l’exemple donné par celui qui est un modèle pour lui comme pour Didier Robert. Après « Casse toi pauv’con ! » voici « Ferme ta gueule Thierry ! ». Les éléments de langage des Sarkoboys s’étoffent. Des citations pour l’Histoire que l’on retrouvera sans doute bientôt dans le Robert.

Stella maison close, sans doute une façon pour la nouvelle majorité régionale d’écrire une histoire de la tolérance. Un historique bordel !

Archibald Parmentier


Kanalreunion.com