Di sak na pou di

SOS animaux

Témoignages.re / 28 septembre 2012

Quelle tristesse de voir des chiens errants dans les rues et sur les routes. La plupart du temps, il s’agit de chiens de race abandonnés par leurs maîtres qui repartent en France ou ailleurs. On en trouve aussi dans la forêt de Bébourg, sur les routes à la Montagne, au Brûlé, à des endroits inaccessibles comme les fonds des ravines ou de rivière…
Ces chiens errants ne savent pas où aller, ils n’ont rien à manger et rien à boire dehors. Voilà le sort qui leur est réservé : soit ils sont cueillis par la fourrière et, au bout de quatre jours, s’ils ne sont pas identifiés par leurs maîtres, ils sont euthanasiés, soit ils meurent de faim ou écrasés sur les routes. Par ailleurs, l’abandon des chiennes et des chatons est plus courant. J’en ai ramassé deux (des pinschers), une qui avait été abandonnée à la Technopôle et une autre sur un parking dans une rue du Port. Dans cette commune, une fois j’ai assisté à l’agonie d’un chien squelettique qui était en face d’un bar allongé à l’ombre d’un palmier.
Sur la planète Terre, bientôt il n’y aura plus de place pour les animaux. Les océans se vident à cause de la surpêche. Ainsi, d’après des scientifiques, il n’y aurait que pour 40 ans de réserve de poissons dans les océans. A La Réunion, les pêcheurs traditionnels utilisent encore en catimini des chiens ou des chats pour pêcher les gros poissons. Je le sais, car j’avais donné un chiot de quatre mois à une famille dans les Hauts de l’Est. Au bout d’une semaine, j’ai pris de ses nouvelles, cette famille l’avait confié à un pêcheur du Sud. De suite, je leur ai demandé de récupérer le chien et je l’ai ramené chez moi. Il était dans un piteux état : il avait deux trous au-dessus de son museau comme si on lui avait mis un hameçon à cet endroit et il avait la mâchoire gauche sanguinolente. Il a mis plus d’un mois à guérir et à se remettre de ces mauvais traitements. Lorsqu’il fut guéri, j’ai remis des annonces dans les journaux pour lui trouver une famille. Je ne pouvais pas le garder, car j’avais deux petites femelles chez moi. A ma grande surprise, j’ai eu beaucoup d’appels de chasseurs de tangues. En effet, il était de race Pinscher Royal Bourbon. Poussant un peu plus mes investigations pour savoir pourquoi j’avais tant d’appels de chasseurs, j’ai appris que ces personnages ont la particularité de prendre des petits chiens de race (parce-ce qu’ils se faufilent facilement dans les fourrés), de leur casser les canines (pour éviter qu’ils ne tuent les tangues ou qu’ils les mangent) et de leur couper la queue (ils sont silencieux pour trafiquer à travers bois). Voilà comment certaines personnes traitent les animaux.
N’en parlons pas des chiens qui sont dans les cours attachés avec juste un mètre de corde ou de fil de fer au cou ou qui sont carrément enfermés dans des cages ! C’est un appel que je lance à tout le monde. Au lieu d’abandonner les animaux, vous pouvez les amener à la SPA en faisant un acte d’abandon, car c’est dans ce cas que l’animal peut être mis en adoption. C’est gratuit. De plus, les animaux sont stérilisés et reçoivent tous les soins nécessaires, ce qui leur permet de se faire adopter dans de bonnes conditions. Dans d’autres milieux, il faut savoir que 300.000 insectes qui servent au maintien de notre biodiversité et à la survie alimentaire des êtres humains vont disparaître dans les prochaines années, au premier plan l’abeille qui est la gardienne de la vie sur terre. Selon Albert Einstein, « quand il n’y aura plus d’abeilles sur terre, l’espèce humaine disparaîtra ». Beaucoup d’espèces de poissons sont aussi en voie de disparition telles le thon, la baleine, le saumon. Les êtres humains sont au bout de la chaîne alimentaire. Notre survie dépend des plantes, des animaux, des poissons, des insectes, de tout ce qui vit sur terre. Ainsi, tout est lié. Comme l’espèce humaine est la plus prolifique (90 milliards d’individus en 2020), que restera-t-il sur cette terre pour nourrir tout le monde si nous continuons à détruire tout ce qui vit ?

Gabrielle Marie,
Saint-Denis


Kanalreunion.com