Di sak na pou di

Toi, petit-frère de Saint-André

Témoignages.re / 2 mai 2013

Non ! Révoqué, toi petit-frère ? O Grands Sages de Paris,
Vous avez donc osé lui infliger cette honte, cette infamie,
Pour un soupçon de 36 milles euros seulement de tricherie,
Ne s’est-il investi tout ce temps dans la destruction du Parti,
Que pour voir ses rêves, et ses plans se briser aujourd’hui ?
Son obsession démesuré du Pouvoir que seul lui admire
L’a ainsi donc trahi et ébranlé tous ses projets d’empire ?
O cruels souvenirs de six longues années de gloire passée,
Œuvre de 50 ans de luttes de nos ainés vaillants et reniés.
Grands Sages de Paris, avez-vous un seul instant mesuré
Tout le mal que vous avez fait à ce personnage apprécié,
A cet humaniste, apôtre de l’honnêteté et de l’intégrité ?
Toi, notre sœur de la “Côte-Ouest”, où es tu passée ?
Ne peux-tu pas, en la circonstance, le rassurer, s’il te plait ?

Paul


Kanalreunion.com