Di sak na pou di

Tram-train : la mobilisation se poursuit plus que jamais…

« Diviz pa nou… Tous unis pour La Réunion »

Témoignages.re / 8 décembre 2009

Au lendemain du vote en assemblée plénière de la Région, approuvant le choix du groupement d’entreprises chargé de la construction et de l’exploitation du tram-train de Saint-Paul à Sainte-Marie, le Collectif Nou Vé Nout Tram se satisfait de la décision des élus régionaux d’approuver le contrat de partenariat public-privé passé avec Tram’Tiss. Cette décision est capitale pour l’amélioration des déplacements des Réunionnais, mais plus largement du développement de La Réunion.

De plus, le courrier du Premier ministre François Fillon adressé au Président de la Région Réunion ouvre les portes d’un avenir plus optimiste quant à la réalisation du tram-train, grâce à l’amendement permettant un délai suspensif. C’est un signal fort qui dénote le soutien sans faille du Gouvernement, souligné de nouveau par « un engagement loyal du projet », comme l’affirme le Premier ministre dans son courrier.

Pour nous, le Collectif Nou Vé Nout Tram, tous ces éléments confirment clairement la pertinence et la volonté politique, non seulement au niveau local mais aussi au niveau national, de réaliser dès maintenant le tram-train.

La situation socio-économique actuelle à La Réunion impose un début de chantier rapide, répondant aux besoins urgents en emplois dans le secteur du BTP notamment. La Réunion qui vient de passer le cap difficile des 110.000 chômeurs exige une remise en train de l’économie par des réponses immédiates et pérennes pour éviter une crise sociale et la faillite des PME du BTP. La construction du tram-train va permettre la création de plus de 1.000 emplois à plein temps durant les 7 ans de travaux et induira plus de 300 postes à temps plein pour l’exploitation, dès la mise en service du tram-train à partir de 2014.

Nous poursuivons notre mobilisation auprès de la population qui vit quotidiennement les conséquences liées à la saturation du réseau routier : embouteillages, bouchons, stress… Elle s’est très logiquement appropriée la nécessité du projet tram-train et continue de nous témoigner son soutien. Cette campagne de mobilisation continue et nous invitons tous les Réunionnais à poursuivre cette bataille pour l’amélioration de nos conditions de vie qui passe par la réhabilitation d’un chemin de fer desservant toute l’île, de l’Est au Sud.

Krishna Damour
Porte-parole du collectif Nou Vé Nout Tram


Kanalreunion.com