Di sak na pou di

Travailler à La Réunion est un droit

Témoignages.re / 25 mai 2010

Je ne me reconnais plus dans ce monde ou je vis ! 

Je me suis battue pour arriver là, j’ai rencontré beaucoup de difficultés sur mon parcours mais j’ai tenu bon. 
Je viens d’une famille issue de la misère. Ma mère, mon seul parent m’a toujours soutenue tout au long de mon parcours professionnel. 
Je fais partie des professeurs stagiaires qui luttent pour rester ici car nous savons qu’il y a des besoins à La Réunion et que des solutions sont possibles. 

Nous luttions, nous luttons et nous lutterons chaque jour. 
Ce que je vis en ce moment, je ne souhaite à personne de le vivre même à mon pire ennemi ! 
Ma mère me regarde m’enfoncer dans cette situation ! La tristesse la ronge aussi ! Elle voudrait m’aider, mais elle ne sait plus quoi faire, ni quoi dire. 
Je me réveille, je vis mes journées, je m’endors le soir : le cœur serré. 
Le désespoir et la tristesse me retiennent en otage et ils ne veulent pas me laisser partir ! 
Je lance un appel aux Réunionnais pour nous aider dans notre combat ! Nous avons besoin de votre soutien. 
Non, je ne suis pas une enfant gâtéé qui ne veut pas quitter ses parents.
Je ne peux pas demander à mon conjoint de démissionner de son travail et de me suivre à cause de la situation actuelle de l’emploi. 
Travailler à La Réunion est un droit.

Une Réunionnaise concernée


Kanalreunion.com