Di sak na pou di

Tuerie de Charleston : le CREFOM appelle à un hommage aux victimes

Courrier des lecteurs de Témoignages / 19 juin 2015

Après le massacre qui a endeuillé des familles américaines ce mercredi dans une église de Charleston en Caroline du Sud, le Conseil représentatif des Français d’Outremer (CREFOM) appelle à un hommage aux victimes et à leurs familles ce jeudi à 19h à Paris devant l’Ambassade des Etats-Unis.
 
Cette tuerie qui intervient après plusieurs décès de jeunes Afro-américaines victimes de violences policières à Ferguson et Baltimore, indique combien, 60 ans après les premières mobilisations du Mouvement des droits civiques contre la ségrégation, la route est longue vers l’égalité des droits et la fin des préjugés.
 
Cette église qui devait fêter son centenaire l’année prochaine porte les marques de ce combat contre le racisme. Elle a été incendiée peu de temps après sa fondation. Les esclaves s’y réunissaient clandestinement. Booker T. Washington et Martin Luther King y ont organisé des réunions.
 
Ces neufs morts nous rappellent les quatre petites filles assassinées dans l’explosion de l’église de Birmingham en 1963.
 
Ce massacre montre que le fanatisme tue, et parfois jusque dans des lieux de cultes. Après les attentats à Paris, Tunis, Garissa ou Copenhague, montrons que la violence aveugle ne peut rien contre la détermination des hommes et des femmes à vivre libre dans une société démocratique.
 
C’est pourquoi le Crefom s’associe à la douleur des familles et appelle tous les Français à rendre hommage aux neufs morts de Charleston.


Kanalreunion.com