Di sak na pou di

Un homme reste un homme

Témoignages.re / 22 décembre 2011

Qu’on soit chrétien ou pas, Noël reste un événement mondial pour tout le monde. Dans le monde entier, on fête Noël.
Il y a plusieurs dates importantes dans l’histoire du christianisme et on s’est arrêté sur le 25 décembre. Chaque année, le 25 décembre est un événement. C’est la fête chrétienne la plus… fêtée, avec Pâques. Elle célèbre la naissance de Jésus de Nazareth. A l’origine, une fête païenne ; aujourd’hui, une fête profane, populaire, commerciale, célébrée aussi par les non-croyants qui, comme les croyants, se retrouvent en famille, autour d’un repas et d’échanges de cadeaux, particulièrement destinés aux enfants, qui les associent au Père Noël, vieil homme à la longue barbe blanche et doté d’une houppelande rouge.
Pendant les guerres, on faisait une trêve à Noël. Dès ce jour, Noël a pris une autre ampleur. Dans tous les foyers, une crèche rappelle la nativité du Christ. Il y a même un sapin de Noël avec des guirlandes accrochées et au pied. Il y a des jouets pour les enfants et des chocolats. De plus en plus, l’idée essentielle de la naissance du Christ est passée au second plan.
« Un enfant nous est né, un fils nous a été donné ». Cette naissance met le chrétien dans une attitude d’étonnement et d’émerveillement. Etonnement, parce que quelque chose d’extraordinaire se produit : un Sauveur est né (à Bethléem en Judée, d’après l’Evangile selon Luc, qui raconte cette naissance, et d’après l’Evangile selon Matthieu, qui évoque son miracle par la vertu du Saint-Esprit), « emmailloté et couché dans une mangeoire ». Emerveillement, parce que c’est une bonne nouvelle qui constitue une « grande joie pour tout le peuple ».
Dieu naît dans notre monde pour que l’Homme naisse en Dieu. Il ne s’agit pas seulement d’un événement daté et situé ou simplement d’une sorte de « fait divers de Bethléem ». A Noël, c’est la mémoire de notre espérance que nous célébrons. Dieu se fait proche de nous, si proche qu’Il peut nous regarder avec les yeux d’un enfant.
Joyeux Noël à tous et que ce jour-là, nous retrouvions la joie du cœur !

Marc Kichenapanaïdou


Kanalreunion.com