Di sak na pou di

Un peu de sagesse

N.C. / 28 octobre 2016

« Il ne faut pas jeter l’enfant avec l’eau du bain ». C’est évident et ce serait cruel. Cependant si bébé a été lavé, qu’il est propre, peut-on oublier qu’il a fallu un peu d’eau, peut-être même beaucoup. Comparaison n’est pas raison. Mais il n’est pas interdit d’employer des comparaisons pour mieux comprendre.

Alors qu’ils nous ont quittés depuis plusieurs années, certains ne sont pas oubliés. Et c’est tant mieux. Un tel a donné son nom à un édifice. Un autre voit ses écrits, repris, publiés. Mais il est peut-être bon de souligner aussi le terreau qui les a portés.

On peut s’étonner de voir comment ceux qui pensent que TCR n’a fait qu’œuvre de destruction, portent aux nues certains qui en ont fait partie : Alain Lorraine, Christian Fontaine, par exemple. Alain pour sa poésie, Christian pour ses ‘zistoirs’. C’est au sein de TCR, de son journal, qu’ils se sont révélés. Ne pas le reconnaître ce serait injurier l’Histoire.

L’eau a permis de laver l’enfant. Les mains de la maman n’ont pas faibli. Il a peut-être fallu aussi une bassine. Elle peut servir encore. Il ne faut pas la jeter. TCR a existé. On ne peut pas le nier. Certains s’en réjouissent, d’autres auraient préféré qu’il ne vît pas le jour. Mais la tentation est grande de vouloir essayer de récupérer quelque bénéfice par-ci, par-là. Si l’arbre est mauvais, il ne peut donner de bons fruits. Il faut s’en faire une raison.

N.C


Kanalreunion.com